Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 07:27

 

 

 

Maintenance du scooter, RDV à 9h au garage.

 

 

Réunion de service à 9h également, mais à 6km de là. Et comment je fais pour m’y rendre, et de surcroît sans scooter (bah oui, il est en maintenance, je vous le rappelle).

 

Et bien, quand même son chef ne veut pas faire le déplacement (il y a réunion à 9h, essaie de suivre un peu !), on demande à un gentil collègue très attentionné (si tu passes par là, nan nan, je fais pas ma lèche-cul !) de venir nous chercher avec son scoot. Surtout qu’on va à la même réunion, où le chef devra, de toute façon, attendre qu’on arrive pour commencer. Pas facile une réunion tout seul.

 

 

scooter.jpg


 

Moi, qui ai récemment plus eu l’occasion d’être passagère à moto qu’en scooter (depuis mes 15 ans en tout cas), je lui demande comme une fleur s’il préfère que je m’accroche à lui ou aux poignées à l’arrière.

 

Regard perplexe :

 

- Euh, tu fais comme tu veux en fait.

- Bah non, c’est toi qui conduis, comment tu es le plus à l’aise ?

 

Regard de plus en plus interrogateur (je lui aurais demandé s’il était plutôt bottines ou ballerines, il aurait fait la même tête) :

 

- Nan nan mais vraiment, c’est toi qui vois. Si tu préfères t’accrocher devant, y a pas de problème, ça me dérange pas.

 

 


Ok, je grimpe comme je peux derrière lui sur le scoot (petites jambes + top case à l’arrière = cascade pour moi) et mets mes bras autour de lui.

 

On part. Tout doucement. Bon, on se lance juste, on est deux, il veut peut-être pas aller trop vite.

 

Mais pour un motard à ses heures perdues, il avance vraiment pas vite quand même…

 

 


Petit regard sur le compteur : à peine 30km/h (en montée, mais quand même).

 

- T’es à fond, là ?

- Oui oui. Là, j’peux pas aller plus vite !

- Ah quand même…

 

 


Tout de suite je comprends mieux son air dubitatif quand je lui ai demandé à quoi m’accrocher. En fait, on va tellement vite que j’aurais le temps de m’épiler les sourcils ou faire ma manucure si je voulais, de lire le journal, faire ma liste de courses, de regarder le paysage, même si… bah y a rien à voir en fait. 

 

 

J’aurais peut-être du lui proposer de descendre et de pousser pour aller plus vite, plutôt que de monter derrière lui…

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Something about Gaëlle
  • Something about Gaëlle
  • : Jeune provinciale débarquée à Paris, jeune mariée, jeune débutante dans le monde du travail, jeune écrivain talentueuse (mouais peut-être), mais surtout jeune fille comme il y en a tant d'autres, voici enfin mon espace pour déverser mes humeurs, non sans humour
  • Contact

Suis moi là-bas aussi :

 

 facebook-logo     twitter-logo

Suivez-moi sur Hellocoton

bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

Archives

Liens