Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 10:41

 

 

 

3 septembre 2011 – Jour 7

 

 

Après une semaine passée à naviguer sur le Nil (et sans avoir le mal de mer, un exploit pour moi), nous voilà partis pour passer une semaine à Hurghada, au bord de la Mer Rouge.

 

 

Evidemment, tu te doutes bien que pour le transfert en bus de Louxor jusqu’à Hurghada (soit environ 4h de route), ça a été le même bordel qu’à l’aéroport : personne ne savait quel bus prendre, et on se demandait si nos bagages nous suivraient bien jusqu’au bout. Enfin, après une attente interminable due à des problèmes d’organisation (ou de non organisation plutôt) (le RER B est une promenade de santé à côté), nous nous sommes enfin mis en route !

 

 

La route justement, la blague ! Les transferts sur les routes égyptiennes sont hyper dangereux. On risque sa vie à chaque instant. Et si je force souvent un peu le trait ici dans un but comique, ici je n’exagère pas. A cause des révolutionnaires ou de risques d’attaques terroristes ? Nan t’y es pas du tout. A cause la voirie locale (enfin… quand on a la chance de rouler sur des routes goudronnées) et de la conduite égyptienne, tout simplement.

 

 

 

P1020746

Mais lors des arrêts, on tombe sur des choses assez improbables 

 comme cette chèvre montée comme un âne sur un âne

 


 

Il n’y a pas de dos d’âne sur les grandes routes Egyptiennes (on en n’a pas vu en tout cas), mais ils ont des systèmes de ralentisseurs bien à eux : des barrières en plein milieu de la route. Alors tu ralentis, si tu passes tant mieux, si tu passes pas (je te rappelle qu’on est en bus), tu t’arrêtes et tu vas déplacer un peu les barrières pour pouvoir passer. Au moins c’est efficace, ça fait vraiment ralentir les véhicules !

 

 

Le klaxon c’est aussi toute une histoire. En France, on vérifie la pression des pneus et les niveaux. En Egypte, t’as plutôt intérêt à regarder si ton klaxon fonctionne bien. C’est THE élément important de la conduite en Egypte. Même à Paris, on est des petits joueurs à côté, c’est dire !

 

 

Et puis là-bas, il faut savoir que tu peux prendre les virages complètement à gauche. Oui oui. S’il arrive des véhicules en face, c’est pas grave, ils n’auront qu’à se pousser. Et malgré les panneaux d’interdiction de dépasser, ça ne gène personne de doubler, surtout pas les bus, et même si le chauffeur n’a pas le temps ou qu’il ne voit rien. Au pire, on passera à trois véhicules.

 

 

Quant aux « stop » et autres feux tricolores, ils sont là principalement pour décorer. Les limitations de vitesse, tout le monde s’en fiche pas mal. D’ailleurs, je me suis demandé si ce n’était pas plutôt une indication, voire un minimum à respecter.

 

 

Imagine un peu les 4 heures de route dans ces conditions. On est, malgré tout, arrivés sains et saufs à notre hôtel à Hurghada.

 

 

Après une attente interminable à notre arrivée (il aurait été utopique de croire que pour une fois l’organisation allait être tip top), on peut enfin regagner nos chambres. Petite erreur dans le prénom de Loulou : l’hôtel a échangé deux lettres de son premier prénom (il a un prénom composé, mais les égyptiens n’ont pas dû comprendre le principe et le deuxième prénom a sauté). C’est ainsi que Loulou est devenu une fille !

 

 

Sur le papier, on s’attendait à un petit boui-boui d’hôtel tout miteux. Surtout que la ville d’Hurghada en elle-même est loin d’être magnifique. Des tas de chantiers partout, des bâtiments non finis, pas de voiries, des décharges sauvages un peu partout. Bref, rien de très reluisant.

 

 

Mais finalement, nous voilà dans un hôtel de rêve. Nous avions réservé en demi-pension, mais erreur de la banque en notre faveur de l’hôtel : nous voici en All Inclusive !

 

 

 

P1020751

C'est parce que la chambre est grande que le lit paraît petit. 
Parce qu'en vrai, c'est un 180 cm !  

 

 

 

 

P1020791

 

 

 

 

 

 

MG 8822

Et derrière les palmiers, c'est la mer ! 

 

 

 


On profite de la fin d’après-midi pour aller nous baigner dans la mer rouge, qui malgré son nom (et les décharges sauvages environnantes) est d’un bleu turquoise, mais turquoise ! Et tout ça sans ajout de Canard WC, bien entendu.

 

 

 

 

P1020765

 

 


 

Nous côtoyons aussi bien des femmes en monokini que d’autres en djellaba ; curieux mélange. Et je ne parle pas de trempouiller juste les orteils, mais bel et bien d’aller nager. Bon moi je ne pourrais pas (ni le monokini d’ailleurs), je pense que je me noierais, mais après tout, c’est un choix, et puis on est en Egypte, hein.


  

En tout cas, c’est le pied d’être les pieds (justement) dans l’eau (mer ou piscine, y en a pour tous les goûts) et de boire son verre de vin ou sa bière tranquillement ; ou les deux, on est en All Inclusive après tout !

 

 

 

 

P1020769

Les deux verres c'est normal : il avait très soif tient le mien pendant que je fais la photo !

 

 


 

Par contre le All Inclusive, même dans un hôtel de luxe, en Egypte ça se limite à la bière et aux vins locaux. Autant dire des piquettes. Mais ça va, c’est pas pire que ça !

 

 

 

 

MG 8862

 


 

 

A suivre… (avec la rencontre avec Michel, une balade en Quad et la disparition de Loulou dans le désert)

 

 

 

C'est jeudi, on voyage...


 

Le jeudi, on voyage aussi chez :

 

 

 

Si toi aussi tu veux voyager, rien de plus simple, il suffit d’écrire un article sur le thème du voyage avec la photo du rendez-vous et un lien vers mon blog. N’oublie pas de m’informer que tu participes !

 

 

Le thème du voyage est général et ouvert. Il est juste question de s’évader un peu une fois par semaine, sans nécessairement aller au bout du monde. Tu peux aussi bien nous raconter ton dernier week-end en bord de mer, une balade en forêt, ou encore une chanson qui t’a transportée, un livre ou un film qui t’a fait voyager.

 

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article

commentaires

fabymary POPPINS 25/05/2012 16:03

oh oui tu exagères pas avec la conduite égyptienne et leurs routes mon mari en avait fait l'expérience aussi!!!

et suis allée lire ton lien, quelle piquette j'aurais eu des brulures d'estomac moi, bisous miss

Gaëlle 31/05/2012 19:33



C'est horrible leur façon de conduire. Je me plains souvent des Parisiens, mais c'est rien à côté des Egyptiens ! Sur le chemin pour aller au Caire, je me suis surprise à prier pour rester en
vie, alors que bon, je prie pas quoi en général, mais là j'avais tellement la trouille !!! 


Oui, une vraie piquette ! C'est pas l'estomac, moi ce sont les intestins qu'ont trinqué (v'là le jeu de mots) ! 



Ragnagna 25/05/2012 07:30

Me suis ratée, j'ai finit ce matin >

Gaëlle 31/05/2012 19:26



Une prochaine fois ;)


Han t'as vu, je réponds à mes com avec une plombe de retard, mais je réponds à tous, même quand y en a 3 à suivre !



Ragnagna 24/05/2012 21:18

(surtout que c'est dans le même thème sur les chinois XD)

Gaëlle 31/05/2012 19:25



Je file voir ça !



Ragnagna 24/05/2012 21:16

LA CHAMBRE DE MALADE !!!!!! Genre le lit fait petit car la chambre est grande, mon cul oui !! Le lit il fait ENORME !!!!! Et une piscine ??!! Moi dans mon hutong on avait des toilettes douches
!!!!

J'essaye de finir un article ce soir, ça pourra faire un jeudi !

Gaëlle 31/05/2012 19:25



Bein tu rigoles, mais c'est vraiment l'impression qu'on a eue en rentrant dans la chambre ! On avait un grand lit de 180 sur le bateau et là on l'a trouvé tout petit du coup. Alors qu'en fait il
faisait exactement la même taille ! Donc je pense que ça venait bien de la chambre ;) 


Les toilettes douche, c'est tout à fait original ça tient ! lol Faut que je rattrappe mon retard et que j'aille lire ce que tu as écrit sur la Chine. Surtout que tu avais aussi mis de magnifiques
photos, c'est trop :) 


Et bien entendu tu le sais tu participes quand tu veux aux jeudis !



Missbavarde 24/05/2012 11:10

j'avais pas vu dis donc que la chèvre était grimpée sur l'âne

Gaëlle 24/05/2012 11:13



Bah oui, elle est toute petite, mais c'était drôle à voir !



Présentation

  • : Something about Gaëlle
  • Something about Gaëlle
  • : Jeune provinciale débarquée à Paris, jeune mariée, jeune débutante dans le monde du travail, jeune écrivain talentueuse (mouais peut-être), mais surtout jeune fille comme il y en a tant d'autres, voici enfin mon espace pour déverser mes humeurs, non sans humour
  • Contact

Suis moi là-bas aussi :

 

 facebook-logo     twitter-logo

Suivez-moi sur Hellocoton

bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

Archives

Liens