Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 19:20

 

 

Depuis quelques mois, avec Loulou, nous nous sommes lancés dans le covoiturage. On fait régulièrement des trajets de plus de 800 bornes (aller-retour, hein) et entre les péages, le prix des carburants qui ne fait qu’augmenter et les frais divers et variés occasionnés par l’entretien d’un véhicule, ça nous coûte presqu’un bras à chaque fois (je dis bien « presque » parce que bon, c’est rien par rapport au loyer, mais ne nous lançons pas sur ce sujet brûlant).

 

Alors, suivant les bons conseils d'une amie, on s’est dit : mais pourquoi pas faire du covoiturage ! En plus de nous aider financièrement pour les trajets, c’est aussi une bonne initiative environnementale (il vaut mieux quatre personnes dans une voiture que quatre voitures d’une personne, nan ?), et ça peut nous permettre de rencontrer des gens sympas.

 

 

 

Généralement, c’est moi qui conduis, puisque :

- Primo c’est ma voiture,

- Deuxio c’est moi qui gère toute la logistique de l’affaire (entre les coups de fil, les annonces à passer, les avis à laisser, etc, c’est quand même un ptit peu de boulot),

- Tertio c’est ma voiture, quoi !

 

J’ai une 205, mais faut croire que ça rebute pas les gens en fait. Au contraire, j’ai parfois transporté certains nostalgiques contents de retrouver la voiture un peu kitsch de leur enfance / jeunesse / adolescence… Ah oui, elle est mythique ma voiture : sacré numéro !

 

Loulou n’était pas trop chaud au départ par peur de rencontrer des gens pas très sympas justement. Mais on s’est lancés et ça marche vachement bien d'ailleurs ! La seule fois où on n'a pas eu de covoitureurs sur un trajet, on a quand même trouvé le moyen d'emmener deux-autostoppeurs qui allaient essayer de changer le monde (j'étais même un peu fière que ce soit grâce à moi !). Bien qu’étant encore novices du système, on a déjà quelques petites anecdotes à raconter.

 

 

 

Faut dire qu'on rencontre toute sorte de gens. Et surtout des personnes qu'on n'aurait certainement jamais rencontrés autrement. Il y a ceux qui vissent leur Ipod à leurs oreilles à peine entrés en voiture. Ceux qui, au contraire, discutent pratiquement d'un bout à l'autre du trajet : cette espèce-là est plus rares, mais c'est ma préférée car j'aime pas trop m'ennuyer en voiture. On a d'ailleurs eu une fois l'occasion d'avoir des débats philosophiques passionnés (et passionnants, qui l'eût cru !) où je me suis pas forcément sentie à la hauteur mais où je n'ai pas non plus vu les 4h de route passer. J'étais presque frustrée d'être déjà rendue !

 

Et puis, avec moi, il y a surtout les dormeurs ! Je dois les attirer je crois, on en a quasiment à chaque trajet. Loulou est d'ailleurs solidaire puisque du coup il en profite pour dormir aussi. J'ai donc trois dormeurs dans la voiture et... moi qui conduis. Ca ne me dérange absolument pas, mais comme j'ai dit un peu plus haut, j'aime pas me faire chier en bagnole et là pour le coup...

 

 

 

Il nous est arrivé par deux fois de tomber sur des filles ennuyantes à mourir. Mais vraiment. Genre zéro conversation. Parce que moi, je suis sympa, je discute, j'essaie de mettre les gens un peu à l'aise. Après, le courant passe plus ou moins bien, on a plus ou moins envie de discuter, je m'en fous, du moment qu'il y a un minimum de communication. Mais quand je m’intéresse un peu et que je tombe sur des gens du genre :

 

Moi : T'étais là pour le week-end ?

Covoitureuse : Nan, la semaine.

Moi : Alors, t'es de Paris ?

Covoitureuse : Nan.

Moi : Tu viens d'ici ?

Covoitureuse : Oui.

Moi : Et tu y vas pour quoi ?

Covoitureuse : Pour la semaine.

 

Bah c'est bon, n'en jetez plus, la coupe est pleine. J'ai l'impression de dialoguer avec un mur. T'as pas envie de parler, bah parle pas, t'as raison. Et puis après tout, j'm'en balance bien les cacahuètes, moi, de savoir pourquoi tu vas à Paris !

 

 

 

Je me rappelle aussi d’une petite pimbêche âgée d’à peine plus de 18 ans. Pas méchante, mais un peu hautaine dans son attitude. Ca a commencé par quelques minutes de retard, (mais ça peut arriver, je dis jamais rien là-dessus). Puis pendant tout le trajet, elle n’a fait que parler à la passagère à côté d’elle en nous ignorant complètement avec Loulou, bien que nous ayons fait quelques tentatives pour participer aussi à la conversation. Bon, c’est pas grave. Puis, elle me demande s’il est possible de la laisser sur un parking à côté du stade Rennais. Je connais pas trop, faudra m’indiquer la route, mais pas de problème, si on peut s’arranger.

 

Et quand on arrive à proximité du stade Rennais, on passe effectivement devant un petit parking, mais je ne croyais pas qu’il s’agissait de THE parking jusqu’à ce que je l’entende lâcher un « bein c’était là, hein ». Bein, tu pouvais pas lâcher ton téléphone deux secondes pour m’indiquer la route, hein ? Et ça s’est terminé par un « j’ai pas du tout de monnaie par contre » au moment de payer. Je me trimballe pas avec un tiroir-caisse avec moi et les covoitureurs qui font l’appoint c’est carrément plus sympa, mais bon, je suis bonne poire (parfois) et pour une fois, j’avais de la monnaie.

 

 

 

Il existe une autre variété de covoitureur : le râleur. Celui-ci n'est jamais content, rien ne va et il se croit dans SA voiture. Oui, mais non. Il te dit des trucs du style : « Si tu roulais 10 km/h moins vite, tu économiserais de l'essence » alors qu'il a la fenêtre grand ouverte et que tu dépasses pas le 130 sur autoroute. Ou encore : « je peux fumer dans ta voiture ? » Tu sais pas lire ou quoi, c'était bien précisé dans l'annonce « véhicule non fumeur » (ouais, je sais, je suis moi-même fumeuse, mais s’il y a un truc que je supporte vraiment pas, c'est qu'on enfume ma titine). Au pire, je fais des pauses, même si je voudrais éviter de battre le record de ce conducteur qui a mis 7h à faire Nantes-Paris (je mets 3h30/4h) car il s'arrêtait presque à chaque aire pour sa pause clopes (parole de covoitureur).

 

Parmi les râleurs, il y a celui qui te fait changer ton horaire de départ (je suis, enfin j'étais, assez arrangeante concernant les trajets), qui essaie de négocier le prix car il est un peu plus au sud de Paris (alors qu'il te fait quand même faire un petit détour) et qui ne se pointe pas au rendez-vous. Celui-là, je lui ai laissé un super commentaire bien négatif sur son profil ! En plus, les commentaires, on peu pas les effacer ! J'ai refusé quand même 5 personnes ce jour-là, à cause de lui... Et comme chat échaudé craint l'eau froide, j'ai appelé mes passagers du retour environ 2h avant de prendre la route pour confirmer. Et bien, il y en avait un qui était déjà parti sans prévenir.

 

 

 

Là, lecteur, tu dois croire qu'avec tout ce que je te raconte, je fais tout pour te faire renoncer au covoiturage. Que nenni mon ami, au contraire ! Bon on a quelques petites histoires, mais c'est ça qu'est drôle. Et puis, faut pas oublier que la plupart des passagers sont des gens carrément choupis en fait et il arrive même parfois, à force de faire les mêmes trajets, de retrouver des passagers qu'on a déjà transportés.

 

Après les deux lapins dans le même week-end (j'en avais jamais eu avant, je n'en ai jamais eu depuis), j'avais failli renoncer. Mais, je l'ai pas fait. Ca aurait été franchement con de renoncer à un truc sympa qui part d'un principe vraiment génial à cause de deux connards mal-élevés même pas conscients qu'ils ont loupé un super trajet. Et je regrette pas d'avoir persévéré car depuis on a rencontré des gens très chouettes.

 

 

 

Et puis la dernière fois, j’avoue qu'en fait, c’est nous qui avons un peu abusé. Le coffre plein à craquer, j’ai même du mettre un petit carton sous mes pieds (j’étais passagère une fois n’est pas coutume, sinon je l’aurais mis sous les pieds de Loulou, hein !). On avait juste laissé de la place pour une toute petite valise alors que nous savions que nous aurions deux passagers à l’arrière de la voiture. Par chance, ils avaient des bagages si petits qu’ils ont logé tous les deux dans le coffre (les bagages, hein, pas les covoitureurs !).

 

 

 

 

 

Pour tous ceux qui malgré ça veulent quand même tenter l’aventure (mais si, mais si allez !), rendez-vous ici : www.covoiturage.fr. Une fois votre profil créé, il vous suffit si vous êtes conducteur de publier un trajet et si vous êtes passager de chercher le trajet qui vous convient. Et tout le monde y trouve son compte !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article

commentaires

withalovelikethat 23/06/2011 16:09


ahhh la 205...j'en avais une...et on me l'a cramé!! c'est pas honteux ça! en tout cas ça donne envie cette histoire de covoiturage...bon moi je suis plutôt train, d'autant que je n'ai pas de
voiture!


Gaëlle 24/06/2011 14:24



Bein même si t'as pas de voiture, tu peux te lancer dans le covoiturage en tant que... passagère ! C'est plus économique et un peu plus souple de fonctionnement que le train (genre les grèves,
les retards, les classiques SNCF, quoi !!!)



Noémie 18/06/2011 12:26


Moi qui redescends de temps en temps chez mes parents, je me dis que ça peut être intéressant de partager ma Twingo pendant mes 5 heures de route ! Merci pour ce témoignage, je vais de ce pas sur
covoiturage.com !


Gaëlle 19/06/2011 20:50



J'ai mis un peu de temps à m'y mettre aussi, mais maintenant on fait du covoiturage à chaque fois ! Quelques petits désagréments (mais on en rit après coup), mais dans l'ensemble c'est génial !
Et puis comme on dit : plus on est de fous...



Chloé 17/06/2011 10:30


moi je partagerait plutôt les covoitureurs en deux catégories : ceux qui font ça pour tout ses avantages, écologique, économique, convivial ; et ceux qui ne font ça QUE pour économiser ou gagner de
l'argent (quand tu vois que certains conducteur majorent leur prix de moitié...) Les premiers sont souvent agréables, intéressants et faciles à lancer dans une discussion, les autres n'attendent
que d'être arrivés...
Mais dans tous les cas, le covoiturage c'est génial, je conseille à tout le monde de s'y mettre !!!!!!


Gaëlle 17/06/2011 11:24



Carrément, je vois parfois des conducteurs proposer des trajets plus chers que les miens pour 4 passagers alors que j'en prends 2 max. Bon c'est aussi que je tiens compte du fait que ma voiture
est pas top confort et qu'on est déjà 2 dans la voiture, mais jamais 3 passagers à l'arrière. Je suis pas là pour gagner de l'argent, juste pour en dépenser moins et le confort des passagers
c'est important aussi 


PS : t'as vu, je parle de toi dans le 2è paragraphe !



Présentation

  • : Something about Gaëlle
  • Something about Gaëlle
  • : Jeune provinciale débarquée à Paris, jeune mariée, jeune débutante dans le monde du travail, jeune écrivain talentueuse (mouais peut-être), mais surtout jeune fille comme il y en a tant d'autres, voici enfin mon espace pour déverser mes humeurs, non sans humour
  • Contact

Suis moi là-bas aussi :

 

 facebook-logo     twitter-logo

Suivez-moi sur Hellocoton

bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

Archives

Liens