Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 08:00

 

 

 

Si tu as suivi mes aventures  au camping, tu vas certainement aimer le samedi à la plage. Même week-end. Tu te doutes bien qu’on n’a quand même pas fait toute cette route juste pour faire du camping et nous rendre au spectacle de Jean-Mich-Mich.

 

 

Que nenni, mon ami, on est aussi allés à la playa ! Of course. Il faisait beau, il faisait chaud. Il faisait un peu de vent, mais pas trop. Le temps idéal pour en profiter.

 

 

Alors, même si on a choisi la plage la moins fréquentée (200m plus loin c’était la marrée humaine, allez comprendre), on n’était pas les seuls à vouloir nous prélasser un peu au soleil. A une dizaine de mètres de nous, se trouvait tout un groupe de jeunes dont 4 ou 5 filles qui m’ont franchement gonflée pendant l’aprèm.

 

 

Non pas parce qu’elles étaient bavardes et bruyantes. Non pas parce qu’elles marchaient sur nos serviettes en allant se baigner, non pas parce qu’elles nous envoyaient du sable dans la gueule. Non rien de tout ça. La plage était peu fréquentée, il y avait donc une distance respectable entre nous.

 

 

Non, ce qui m’a vraiment énervée, c’est qu’elles étaient bien bronzées. Pas de trace de maillot / t-shirt / lunettes / montre / etc, comme moi je m’en cogne quasiment tous les étés. Pas de coup de soleil sur le bout du nez, les oreilles ou la pliure des genoux. Non. Uniforme le bronzage. Of course.

 

 

Non contente d’avoir un teint hâlé, elles étaient en plus toutes bien gaulées. Toutes ! Malgré  mes efforts et le mieux qu’il y a eu ces derniers temps par rapport à ma silhouette, tandis que moi je vais à la plage avec mon amie cellulite, la fesse molle, le ventre flasque et les cuisses qui se touchent, elles arborent bien évidemment un corps de rêve.

 

 

 

http://blog.e-loue.com/wp-content/uploads/2010/08/quel_sport_de_plage_est_fait_pour_vous_a_la_une_mode_defile_new.jpg

 

 

 

Mon seul point positif puisque je n’ai pas encore reperdu complètement le poids que j’avais pris, c’est que maintenant, je possède une vraie belle poitrine pour remplir mes hauts de bikini. Et c’est certainement pas Loulou qui va s’en plaindre !

 

 

Mais revenons au bikini justement. Tandis qu’elles ont le dernier bikini à la mode, moi je me tape celui de l’été dernier avec le flocage qui se décolle…

 

 

Et puis, il y a la crème solaire. Bon, parce que pour être bien bronzée comme ça, sans coup de soleil, elles doivent forcément en mettre un peu nan ? J’sais pas vous, mais moi, quand je me tartine de crème, il y a toujours du sable qui vient se fourrer aux mauvais endroits. A peine ai-je crémé mes jambes, qu’elles sont recouvertes de grains de sable. Et je m’en mets ensuite sur le flacon, mes mains, j’ai beau essayer de m’essuyer, je finis par me retrouver avec du sable partout.

 

 

Une bonne petite baignade et le sable va se décrocher. D’habitude, je ne me baigne pas dans l’océan ou à la mer. Je trouve l’eau trop froide. Je me contente de faire trempette des pieds, puis je retourne lézarder avec un bon livre sur ma serviette. Mais cette fois, l’eau était vraiment bonne. A ce stade, on ne pense pas encore à la phase sortie de l’eau et recrémage qui risque d’être pire que la première étape.

 

 

Alors, tandis qu’elles, elles savent jouer à tous les sports de plage (raquette, beach volley…), moi je suis une vraie empotée pas fichue de rattraper une balle et la renvoyer… Et puis, moi quand je me baigne, je me prends une sacrée claque par les vagues et finis la tête en bas et le cul en l’air. Elles, elles restent, dignes, droites, élégantes. Et puis, j’ai beau m’attacher les cheveux, quand je sors de l’eau, c’est un vrai bordel. Et le sel : j’en ai partout : sur les cils, sourcils, cheveux…

 

 

Quand je sors de l’eau, on peut pas dire que je sois très glamour : les cheveux plaqués sur le visage, vas-y que je me recolle du sable partout avec la peau mouillée, et évidemment, ma serviette n’a pas réussi à tenir en place et se retrouve elle aussi pleine de sable. Je m’allonge quand même pour sécher et essaie tant bien que mal de trouver une position confortable pour lire mon bouquin. Vous avez remarqué aussi, comme c’est mission impossible de trouver une position confortable pour lire à la plage.

 

Bein pour ces nanas-là, il y a rien de compliqué : elles vont se baigner, ressortent aussi belles qu’elles étaient entrées, pas de cheveux fous, pas de sable partout, pas de trace de sel, puis vont s’allonger sur leur serviette, qui les attend bien tranquillement, et y restent allongées, à l’aise, jusqu’à l’heure du départ.

 

 

Elles m’énervent !!!

 

 

Ceci est un article programmé. Les commentaires sont fermés. 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Something about Gaëlle
  • Something about Gaëlle
  • : Jeune provinciale débarquée à Paris, jeune mariée, jeune débutante dans le monde du travail, jeune écrivain talentueuse (mouais peut-être), mais surtout jeune fille comme il y en a tant d'autres, voici enfin mon espace pour déverser mes humeurs, non sans humour
  • Contact

Suis moi là-bas aussi :

 

 facebook-logo     twitter-logo

Suivez-moi sur Hellocoton

bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

Archives

Liens