Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 07:08

 

 

 

5 septembre 2011 – Jour 9

 

 

Départ pour le Caire. Je te disais la semaine dernière qu’on avait confié notre argent à un jeune Egyptien qui devait nous acheter des billets de bus. Je n’étais guère confiante, tu te doutes, mais les billets promis (et la monnaie) nous ont bien été remis en temps voulu. Grâce au seul Egyptien qui n’ait pas tenté de nous arnaquer, nous sommes allés passer deux jours au Caire pour la modique somme de 18€ aller/retour !

 

 

Dans le bus, pas d’autre Français. Pas d’autres étrangers tout simplement. Loulou et moi sommes les deux seuls fadas à vouloir aller au Caire le jour où le procès de Moubarak commence. Car oui, on a choisi pile le jour où débute le procès tant attendu pour nous rendre dans la métropole la plus grande et, à ce moment-là, la plus agitée d’Afrique !

 

 

Dans le bus, j’étais en short, comme tous les jours depuis notre arrivée en Egypte. Mais face aux gens qui me dévisageaient et devant certains regards insistants, j’ai capitulé et me suis rapidement changée pour enfiler un pantalon malgré les 42°C à l’ombre.

 

 

 

P1020878

 

Voilà un peu à quoi ressemble Le Caire quand on arrive

 


 

Nous sommes arrivés au Caire 6 heures plus tard. Bien vivants, même si on ne sait pas trop comment ce miracle est possible. En plus du chauffeur de bus aventureux, les Cairotes ne savent tout simplement pas conduire. Je n’avais jamais vu ça. C’est pire qu’à Paris. C’est pire que sur toutes les autres routes d’Egypte. Je ne pensais pas que c’était possible.

 

 

Et même quand on descend du bus pour redevenir piétons, rien n’est moins risqué. Place Tahrir, les gens qui traversent les routes sont tout simplement suicidaires. Faut être complètement ramollo du ciboulot pour vouloir sciemment passer au milieu de toutes ces files de véhicules qui ne s’arrêteront certainement pas pour des piétons.

 

 

A ce moment-là, je ne savais pas encore que je n’allais pas avoir le choix et que je serais obligée de faire la même chose pendant les deux prochains jours. Je crois que je n’ai jamais autant prié pour ma vie !

 

 

 

P1020880

 

Et au milieu des files de voitures, on tombe parfois sur des chars militaires

 


 

Drew, mon ami américain chez qui nous allons passer ces deux jours, nous rejoint et nous emmène manger dans un petit resto égyptien. Malgré l’allure du petit boui-boui, c’est probablement la première fois du séjour qu’on mange typiquement égyptien car je suppose qu’à l’hôtel on nous sert de la bouffe adaptée à nos palais d’Européens. Et figure-toi que c’est drôlement bon. Il nous emmène ensuite boire des jus de fruits frais. Encore une fois, vu l’apparence du magasin, je crains un peu de chopper la turista, mais finalement, on s’en sort comme des chefs sur ce coup là !

 

 

Loulou est très souvent pris pour un Egyptien (ou tout du moins pour un maghrébin puisqu’on lui demande parfois s’il vient d’Algérie ou de Tunisie), moi beaucoup moins mais c’est arrivé deux ou trois fois. Malgré tout, ce qui interpelle le plus les gens dans la rue, c’est notre ami Drew qui, non content de mesurer plus de deux mètres de haut, est souvent pris pour un célèbre lutteur irlandais ! Il est d’ailleurs en train de devenir une vraie célébrité là-bas et enchaîne les tournages de pubs, films ou séries, rien que ça ! Zut, j’aurais dû lui demander un autographe. 

 

 

 

 

P1020882

 

Tu vois, j'ai l'air vraiment toute petite à côté ! 


 

 

Pour nous rendre à son appart, on doit prendre le métro. A première vue, ça ressemble beaucoup au métro parisien, sauf que mon ami me conseille de couvrir mes épaules avant d’entrer dans le métro. Mon débardeur long à très larges bretelles n’est pas suffisant, une amie à lui s’étant déjà fait cracher dessus. Il me suggère même, si je suis mal à l’aise, de ne pas monter dans la même rame que lui et Loulou et d’emprunter les wagons réservés aux femmes.

 

 

Quoi ? Ne pas monter avec eux ? Ils rigolent ou quoi, c’est plutôt d’être séparée d’eux dans cette jungle souterraine où tous les panneaux sont écrits en arabe, langue que je ne comprends pas, qui me mettrait mal à l’aise ! Je monte avec eux. Nous ne sommes que deux femmes dans la rame bondée et même si je ne regarde pas autour de moi, Loulou m’explique que depuis qu’on est au Caire, tout le monde me regarde et me dévisage avec intensité. Je préfère donc faire profil bas, surtout que Le Caire n’a pas spécialement une bonne réputation concernant le harcèlement sexuel des femmes… Et puis bon, je ne suis pas dans mon pays, c’est un peu normal, en tant que touriste, de m’adapter aux différentes coutumes du pays que je visite.

 

 

On arrive enfin chez notre ami où l’on assiste à un incessant va-et-vient. Un balai de visiteurs qui entrent et qui sortent de son appartement comme dans un moulin ; certains qu’il ne connaît d’ailleurs pas. C’est très déroutant quand on n’a pas l’habitude !

 

 

 

P1020884

 

 

 

 

 

P1020889

 

La petite chambre qu'il nous a prêtée et qui nous a bien dépannés

mais où malgré le ventilateur (qui marchait, on avait de la chance) et la fenêtre grande ouverte

on a à peine pu dormir tellement il faisait chaud


 

 

Après nous être un peu reposés, Drew nous embarque pour une visite semi-nocturne du Caire et de Khân-el-Khalili (mot dont j’adore la sonorité), le grand souk situé en plein cœur du Caire islamique. Mais ça c’est toute une autre histoire ! 

 

 

 

 

P1020938

 

 

 

 

 

MG 8669

 

Le Caire vu d'en haut !

 

 

 

A suivre… (la semaine prochaine avec Khân-el-Khalili et peut-être les pyramides si t’es sage) (je sais, j’avais déjà promis les pyramides pour cette semaine) (mais là, mon article est déjà assez long et j’ai pas envie de te bassiner pendant deux heures !)

 

 

 

 

C'est jeudi, on voyage...

 

 

Le jeudi, on voyage aussi chez : 


- Plume de Corbeaux qui nous embarque sous le soleil londonien

 

 

 

Si toi aussi tu veux voyager, rien de plus simple, il suffit d’écrire un article sur le thème du voyage avec la photo du rendez-vous et un lien vers mon blog. N’oublie pas de m’informer que tu participes !

 

 

Le thème du voyage est général et ouvert. Il est juste question de s’évader un peu une fois par semaine, sans nécessairement aller au bout du monde. Tu peux aussi bien nous raconter ton dernier week-end en bord de mer, une balade en forêt, ou encore une chanson qui t’a transportée, un livre ou un film qui t’a fait voyager.

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article

commentaires

Annie Charente 19/06/2012 17:42

J'espère ma chère Gaëlle que tu n'as pas de gros soucis.
Ce long silence nous inquiète.
Mais où es-tu donc ???
Est-ce que tout va bien pour toi ?
Si tu n'as pas le temps, dis à Loulou de nous rassurer au moins !
bises

Gaëlle 10/09/2012 12:08



J'ai eu quelques baisses de moral au début de l'été (mai-juin), mais depuis juillet, je suis surtout plutôt débordée. J'explique un peu ça dans l'article d'aujourd'hui. J'ai laissé le blog à
l'abandon, ainsi que facebook et ma boîte mail... Mais je compte bien me ressourcer pendant mes vacances et repartir sur de bonnes bases à la rentrée ! Même si je me lance aussi dans de nouveaux
projets donc je n'aurais peut-être pas le même rythme soutneu qu'avant, mais bloguer me manque à moi aussi.


Gros bisous



Annie Charente 14/06/2012 18:15

On est jeudi et on attend la suite avec impatience ! Mais point de Gaëlle sur notre blog préféré. Que lui est-il arrivé ? Elle s'est peut-être perdue dans le souk ;o))
Gaëlle, s'il te plait, reviens !!

Gaëlle 10/09/2012 12:01



Oui, comme tu as pu constater, j'ai pas été très assidue cet été. Comme je te disais dans mon commentaire précédent, j'espère avoir plus de temps pour m'y remettre plus sérieusement à la rentrée.
Surtout que ça me manque : écrire me manque, et les interractions avec vous mes lecteurs, me manquent...



LadyMilonguera 07/06/2012 18:50

Tous ces regards... je pense que je me serais sentie un peu mal à l'aise quand même...

Gaëlle 10/09/2012 11:53



Ca c'est sûr, j'étais pas spécialement à l'aise, donc je regardais souvent mes pieds... C'est Loulou qui me disait qu'on me regardait beaucoup...



Annie Charente 07/06/2012 18:20

Oh non, c'est trop court ! Tu aurais pu faire un petit effort et en raconter plus !
Dire qu'il faut attendre une semaine pour en savoir plus, ce n'est pas un voyage, c'est un thriller au suspense insoutenable ! Que vont-ils devenir dans ce pays étranger ? sont-ils encore vivants ?
et cette belle jeune femme qui attise toutes les convoitises, sera-t-elle sauvée par son beau chevalier ?? c'est mieux que les aventures d'Angélique Marquise des Anges !
merci Gaëlle.

Gaëlle 10/09/2012 11:52



Héhé, oui c'est du suspense ! Mais si je raconte tout ça, c'est qu'on a bien fini par rentrer en France ! Le blog est un peu en jachère en ce moment, mais à mon retour de congés, faut absolument
que je vous raconte la suite de l'Egypte :)



fabymary POPPINS 07/06/2012 16:26

hé bien pas cool avec les femmes là bas je pensais pas à ce point là la capitale! et je rattraperai tes billets à mon retou, bisous

Gaëlle 10/09/2012 11:50



Non en effet, vaut mieux être prudente ! Juste un petit passage éclair pour (enfin) répondre à mes commentaires, et après c'est moi qui part en vacances ! Bisous et à bientôt !



Présentation

  • : Something about Gaëlle
  • Something about Gaëlle
  • : Jeune provinciale débarquée à Paris, jeune mariée, jeune débutante dans le monde du travail, jeune écrivain talentueuse (mouais peut-être), mais surtout jeune fille comme il y en a tant d'autres, voici enfin mon espace pour déverser mes humeurs, non sans humour
  • Contact

Suis moi là-bas aussi :

 

 facebook-logo     twitter-logo

Suivez-moi sur Hellocoton

bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

Archives

Liens