Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 19:46

 

 

Pour ce « lundi parmi tant d’autres » Zaza nous demande une photo de notre Noël.

 

 

 

_MG_0513-copie-1.jpg

 

 

 

Comme c’est Noël et que je me sens l’âme généreuse, je vais même t’en montrer plusieurs tout en te comptant un peu mon Noël.

 

 

 

Cette année pour Noël, c’est nous qui recevions. Enfin nous… c’était chez mon père. Mais c’est ma sœur et moi qui avons cuisiné et préparé les repas. J’ai bien dit « les » repas : le 24 ET le 25. Un vrai challenge pour nous car quand on me connaît un petit peu, on sait que la cuisine, c’est pas ma grande passion. Ma sœur non plus puisqu’elle est encore pire que moi (Mag, ne m’en veux pas s’il te plaît !) (surtout que c’est toi qui m’a reproché de ne jamais parler de toi sur le blog), mais elle tartine bien les toasts (bon ok, elle fait un très bon tiramisù aussi).

 

 

On s’en est quand même pas trop mal tirées je pense. Le seul truc qu’a un peu foiré, c'est la mousse d’avocats.

 

 

 


Temps indiqué sur la recette : 15 minutes.

 

Temps réel pour la réalisation de cette putain de mousse de merde : 1h30. A peu près. Peut-être même un peu plus. Et en plus, c’était même pas bon.

 

 

 

 

A ma décharge, c’était un peu la faute des avocats aussi. Avocats qui, bien qu’achetés quelques jours auparavant, ne s’était pas décidés à mûrir et restaient très durs à peler.

 

 

Google étant mon ami (oui, je cuisine avec mon pc portable sur la table, et alors ?), les trucs et astuces sur les forums préconisent de les plonger quelques instants dans de l’eau bouillante puis de les mixer une fois pelés. L’eau bouillante, ça marche moyen mais ça a aidé un peu. Même si au final je suis pas sûre d’avoir gagné mon temps…

 

 

De toute façon, il était impossible de les écraser à la fourchette, donc on passe au mixeur. Sauf qu’un mixeur, chez mon père, y en a pas. D’où tu crois que ma sœur et moi sommes nulles en cuisine ? Notre père, c’est pas un grand chef non plus (sinon j’ose espérer qu’il se serait chargé du repas) et il est pas très équipé en matériel de cuisine.

 

 

Il a donc fallu envoyer Loulou courir chez une voisine et il nous en a ramené un à pied (aussi bien le mixeur que le Loulou). Essai non concluant, j’ai retapissé de vert toute la cuisine (très tendance le vert moucheté, non ?). Il a fallu renvoyer Loulou dans le voisinage à la recherche du temps perdu d’un mixeur blender.

 

 

Et là, enfin, après tout ce temps passé, on a pu faire quelque chose. A peu près. Parce que c’était même pas bon… Contrairement au tartare de saumon qui déchirait (façon de parler) (quoique c’était un peu corsé en échalotes quand même) : 

 

 

MG 0489

Tartares de saumon moulés non pas avec un emporte-pièce mais avec une petite boîte de thon

(je t’avais bien dit que mon père n’avait pas beaucoup de matos)

(mais quand on a pas de pétrole, on a des idées !)

 

 

 

 

Mon regret : ne pas avoir pris en photo la bûche. En plus d'être délicieuse, elle était vraiment très belle. Non, c'est pas la modestie qui m'étouffe. Ni la buche d'ailleurs ! Il y a des chances que j'en refasse une pour le prochain réveillon. Je te la montrerai peut-être à ce moment-là. Si t'es sage.     

 

 


 


 

Même si on avait oublié de laisser nos souliers au pied du sapin, le Père-Noël est quand même bien passé : 

 

 

MG 0505

 

 

 

 

 


Et il a été plus que généreux cette année en déposant plus de cadeaux que je n’ai de doigts pour les compter (même en comptant avec les orteils) (je te rassure, j’en ai le même nombre que la plupart des gens, ce qui fait un total de 20). D’ailleurs, tu vois, tous les cadeaux ne logent même pas sur la photo :

 

 

MG 0515

 

 

 

 


 

Au final, voilà tout ce que nous avons reçu avec Loulou :

 

 

Sapin-de-noel 0516

 

 

 

 

 


Certains ayant trainé un peu sur le blog sont tombés sur ma lettre au Père-Noël et nous ont offert des couteaux, beaucoup de couteaux pour que je me la joue à la Dexter nous évitions d’avoir le manche qui nous reste dans la main et la lame dans la viande quand on mange :     

 

 

Sapin-de-noel 0520

 

 

 

 

 

 

Et puis, comme on a pas assez pris de poids pendant les fêtes, on a aussi eu beaucoup de chocolats et quelques bouteilles de vin. Que les choses soient claires, je suis pas en train de me plaindre : j’aime les chocolats et j’aime le vin. C’est juste mes hanches qui apprécient un peu moins !

 

 

Sapin-de-noel 0519

 

 

 

 

 

 


J’ai aussi eu un super vélo, mais bon, il logeait pas sur la table avec les autres cadeaux, tu comprends.

 

       

Sapin-de-noel 0523 

 

 

 

 


Pour résumer, on a passé une très bonne semaine pré-Noël et un très bon Noël en famille et le retour à Paris hier soir a été très difficile. Presqu’autant que le réveil ce matin…

 

 

 


 

Mais pour ne pas finir sur une note triste, je te laisse avec quelques photos bonus (tu vois, c’est que du bonheur sur mon blog) :

 

 

MG 0466

La table du réveillon préparée par ma soeur

 

 

 

 


 

_MG_0468-copie-1.jpg

Avec des marque-places noir et argent, la classe !

 

 

 

 


 

MG 0501

Et un bon feu de cheminée pour un week-end chaleureux !

 

 

 

       

C’était ma participation au « lundi parmi tant d’autres » chez Zaza !

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 11:13

 

 

 

 

Enfin cet hiver plutôt, parce que ça me paraît un peu compromis de partir avant fin 2011 vu ce qu’il en reste. Bref, là n’est pas la question.

 

 

Loulou et quelques copains partent aux sports d’hiver début février. Ce sera d’ailleurs la première fois pour Loulou. Au ski, j’entends.

 

 

Si je n’y vais pas, ce n’est pas parce que ce serait la première fois pour moi aussi et que j’ai peur. Enfin si, j’ai peur, mais ce ne serait pas la première fois que j’y vais.

 

 

Ce n’est pas parce que je suis complètement fauchée à cause des fêtes et qu’en plus de la location du chalet et des skis il faudrait que j’investisse dans une tenue complète, puisqu’en plus figure-toi que j’ai tout l’équipement de la tête aux pieds.

 

 

Ce n’est pas parce que je ne pourrais pas poser ma semaine de congés puisque de ce côté-là, je n’ai pas à me plaindre, ils ne sont jamais refusés.

 

 

Enfin, ce n’est pas parce qu’ils ont décidé de partir entre mecs sans me proposer. Au contraire, ils m’ont demandé plusieurs fois si j’étais sûre de ne pas vouloir prendre un risque vital en dévalant les pistes juste chaussée de deux ski et armées de bâtons venir avec eux. Si vraiment ils m’avaient déjà vue skier ils ne m’auraient pas proposé et auraient encore moins insisté.

 

 

 

28040950chute-en-ski-jpg.jpg

 

 

 

Faut dire aussi que je suis vraiment pas douée sur des skis. Mais vraiment pas. Je t’avais déjà dit ici que j’étais pas très copine avec le sport en général, mais je crois que je préfèrerais quand même enfiler une paire de basket et aller courir que d’aller skier.

 

 

La première fois que j’ai skié, c’était aux Etats-Unis à l’occasion d’une demi-journée découverte. Quand on voit les autres faire, ça à l’air facile, alors pour $3 tout compris, comment ne pas accepter !

 

 

Pour les novices comme moi, après  un petit cours sur du plat nous expliquant les bases, notre prof nous a lâchés sur la piste en nous débrouillant comme des grands ! Alors je ne me rappelle plus la couleur de la piste puisque le code couleur doit différer un peu de celui que nous utilisons en France, mais ce que je sais, c’est que ça descendait trop vite pour mettre en pratique les cours que nous avions pris sur du plat !

 

 

J’ai dévalé les pistes à toute vitesse sans savoir freiner ni prendre les virages et en me faisant couper devant par les autres skieurs plus expérimentés. Et ce que j’ai surtout testé cet après-midi-là, après avoir descendu la piste 2 ou 3 fois max, ce sont les chocolats chauds du bar de la station !

 

 

Première expérience un peu foireuse, mais j’ai quand même retenté le coup une autre fois avec quelques copains qui partaient quatre jours dans les Pyrénées. On s’est dit qu’en plusieurs jours, j’aurais plus le temps d’apprendre et de me familiariser avec les techniques de ski et les pistes.

 

 

La catastrophe ! Ca ressemblait un peu à ça :

 

 

 

 

J’aurais pu te mettre une vidéo de moi (il y en a)

mais je suis encore plus gourdasse qu’elle tiens à préserver mon anonymat !

 

 

 

Je t’épargnerais le détail des 4 jours au ski mais faut quand même que je te raconte cette petite anecdote (ou comment j'ai fait gratuitement de la moto-neige). 

 

 

Le 3ème jour, on a décidé d’aller skier sur un autre domaine, beaucoup plus grand avec plus de pistes. Le problème, c’est que du parking où nous étions garés, il nous fallait passer par une bleue (presque rouge au passage) pour accéder aux pistes principales puis par une rouge pour revenir à la voiture le soir. A l’aller, le matin, pas de souci, on avait tout notre temps. Là où ça a coincé, c’est le soir.

 

 

On a pris de la marge et on est partis une demi-heure avant la fermeture des pistes. Sauf que la rouge, vraiment, y avait pas moyen. On voyait tous les skieurs redescendre les pistes et nous doubler. J’ai bien cru qu’on y arriverait jamais. Deux copains m’ont alors agrippée de chaque côté pour m’aider à descendre. C’était encore plutôt laborieux, mais on avançait un petit peu au moins !

 

 

Puis des pisteurs sont arrivés pour fermer les pistes et vérifier qu’il n’y avait plus personne et eux, ils n’ont pas voulu nous laisser là, mais ils ne voulaient pas attendre non plus. L’un d’eux m’a donc fait monter sur son dos pendant qu’un copain redescendait mes skis. Pas super confortable comme position et au passage j’ai ravalé ma dignité (ou ce qu’il en restait) mais on avançait. Il m’a laissé là où la piste redevenait bleue.

 

 

Par rapport à la rouge ça allait tout de suite beaucoup mieux pour moi. C’était même plutôt agréable comme balade et puis au moins tous les autres skieurs étant déjà passés, on était pas emmerdés par le monde !

 

 

Et puis la moto-neige est arrivée pour fermer définitivement la piste pour la soirée et le pilote m’a demandé de monter. J’ai bien tenté de grommeler que non, que maintenant ça allait, que je me débrouillais à peu près, en gros, il n’a rien voulu savoir parce que bon, j’avais déjà fait perdre assez de temps comme ça. Bon, là tu dis rien, tu ravales ta dignité une 2ème fois et tu montes sur la moto-neige.

 

 

Et bah figure-toi que j’ai A-DO-RÉ la moto-neige. J’en aurais même redemandé s’il n’avait pas été plus approprié que je ferme quand même un petit peu ma gueule sur ce coup-là.

 

 

 

 

A la fin du séjour, je me débrouillais quand même à peu près sur les vertes et je pouvais tant bien que mal descendre quelques bleues. Ce que j’ai préféré de ces quatre jours à la montagne : les termes ! (Pis la moto-neige aussi et les apéros au bar de la location)

 

 

Tu comprends donc maintenant pourquoi il n’est pas question d’aller au ski en février.

 

 

Sauf que depuis quelques jours, j’hésite… 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 12:28

 

 

 

C’est fou ce qu’on peut lire comme conneries sur facebook. Sur Internet en général, tu me diras, mais une étude sociologique sur facebook serait particulièrement intéressante.

 

 

Pas plus tard que la semaine dernière, j’ai lu sur l'accueil de mon profil perso qu’une de mes « amies » avait publié ce statut :

 

 

« Qui le fera ? Si tu aimes tes enfants plus que tout, mets ça en statut avec leurs prénoms : blablabla… »

 

 

Donc en gros, si tu as des enfants et que tu NE mets PAS ce statut facebook complètement idiot, c’est que tu es un gros enfoiré de parent indigne qui n’aime même pas ses gamins. Salaud, va !

 

 

Ca marche aussi pour, « si tu as perdu un être cher », que « tu connais des anges dans le ciel », que « ton chien c’est le plus beau », que « tu détestes la pluie mais que tu kiffes trop le soleil », que « tes amis c’est toute ta vie »… « alors reposte ça sur ton mur. Qui osera ? Moi j’ai osé. » Waouh, tu veux une médaille ?

 

 

 

 

De mon point de vue, si tu ne repostes pas, tu es plutôt quelqu’un de sensé qui n’a pas que ça à foutre que de perdre son temps avec des conneries pareilles. Mais ce n’est bien sûr que mon point de vue de fille qui n’a même pas d’enfant alors elle peut pas comprendre. Mouais.

 

 

 

 

Image1.png

 

 

 

 

 

Alors, juste pour toi, parce que je t’aime bien, que c’est bientôt Noël, toussa, j’ai le plaisir et l’immense privilège de t’offrir un petit florilège des meilleurs statuts facebook (attention, syntaxe et orthographe d’origine) :

 

 

 

-       Dans la série les enfants c’est trop choupinou, si tu partages pas, c’est que t’es juste un monstre sans cœur :

 

 

« Accepter d être marraine c est pas acheter un super cadeau aux anniversaires ou a noël. marraine c est prendre des nouvelles,venir le voir s en occuper, l écouter et lui montrer simplement que tu l aimes .si tu es d accord clic sur j aime et copie »

 

 

« Ma promesse à mes enfants .... Je suis ta maman avant d'être ton amie. Je vais t'espionner, te sermonner, te rendre fou, te pourchasser, être ton pire cauchemar, tout ca parce que JE T'AIME! Quand tu comprendras ceci, je saurai que tu es un adulte responsable. Tu ne trouveras JAMAIS quelqu'un qui t'aime, prie, prends soin et s'inquiète pour toi plus que moi. Si tu ne me détestes pas une fois dans ta vie, alors je ne fais pas mon boulot de maman correctement... »

 

 

« Qui le fera ? C'est la semaine des enfants. Si tu aimes tes enfants parce que la vie sans eux ne serait pas ta vie, copie ce message et écrit leurs prénoms : Machin et Bidule sans qui je ne ferait pas ma vie »

 

 

 

-       Dans la série, j’ai perdu quelqu’un et si je faisais passer un message complètement impersonnel sur un réseau social et que si tu copies pas, c’est que t’as jamais vraiment souffert car t’as pas perdu quelqu’un de proche ou que tu penses même plus à eux :

 

 

« J'allume une bougie pour ma famille, mes amis et tous Ceux que j'aime
  ... Et qui ... ne seront pas avec nous pour Noël ......
s'il-vous-plaît ne laissez pas cette bougie s'éteindre ..»

  

 

« Je voulais t'appeler aujourd'hui juste pour te dire 'je t'aime', mais ton ancien numéro n'est plus en service, J'ai essayé l'opératrice, elle m'a dit qu'elle n'a pas de numéro pour toi. J'ai essayé d'aller chez toi, mais tu n'y habites plus. Le bureau de poste n'a pas d'adresse pour faire suivre le courrier. J'imagine que le paradis est juste un peu trop loin !!. Je t'aime et tu me manques. Tu es dans mon coeur encore et pour toujours. Copiez et collez en souvenir des personnes aimées qui sont parties mais pas oubliées !! Joyeux Noël à vous tous au Ciel.. »

 

 

« Pour Noël .. ? Pas de cadeau, juste une échelle assez grande pour aller embrasser ceux qui sont partis. Si toi aussi tu penses à eux, partis trop tôt. Copie en leur mémoire .. ♥ »

 

 

 

-       Dans la série j’en ai rien à foutre de ce que les gens pensent de moi, mais en fait si un petit peu quand même parce que je peux pas m’empêcher d’en faire un statut facebook :

 

 

« J'ai peut-être la main sur le coeur, mais fais gaffe qu'un jour, elle t'arrive pas sur la gueule...........à faire tourner si tu es comme moi !!.. »

 

 

« Avant que tu ne portes un jugement sur ma vie , chausse mes chaussures et
 
parcours mon chemin, mes montagnes, vis mon chagrin et aussi ma tristesse parfois si profonde... Parcours aussi les années que j'ai parcouru et où j'ai trébuché mais, relève-toi tout comme moi... Et seulement là, tu pourras me juger...!!! »

 

 

« J'ai fait confiance, j'ai aimé, j'ai adoré et j'ai été trahie. Je considère que je n'ai aucun compte à rendre à personne et que ma façon de vivre, mes décisions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, qu'elles plaisent ou non, ne regardent que moi, c'est pour bien faire comprendre aux personnes qui me jugent, me critiquent, ou parlent en mal de moi, que je les emmerdes avec le sourire... :-) »

 

 

 

-       Dans la série faut absolument partager ce statut pour soutenir des grandes causes, que si tu le fais pas, t’es qu’un gros connard qui fera jamais rien de bien (et sinon, tu peux aussi donner ou participer à des associations qui te tiennent à cœur) :

 

 

« tu vois : La fille que tu viens de traiter de grosse? Elle a fait une surdose de pilules amaigrissantes. La fille que tu viens de traiter de laide? Elle passe des heures à se mettre du maquillage devant le miroir en espérant que les gens l'aiment. ... ... Le garçon que tu viens de faire tomber? Il est maltraité à la maison. Tu vois l'homme avec les cicatrices ? Il a combattu pour son pays. Le gars dont tu viens de te moquer parce qu'il pleure? Sa mère est en train de mourir. PARTAGE ça sur ton mur si tu es contre l'intimidation,la méchanceté gratuite et le mépris »

 

 

« Cher Père Noël, pour Noël, je voudrais ....... En fait oublie ça, monte sur ton traîneau, va en Afghanistan, récupère l'ensemble de nos troupes et ramène-les chez eux à leurs familles. Ils sont les seuls qui méritent ces cadeaux. Mettez ce statut pendant 24 heures pour montrer votre soutien à nos Forces Armées. Je sais que la plupart d'entre vous ne le feront pas, mais ceux qui le font auront tout mon respect Pour une fois j'aime l'idée de cette chaine FB ...  »

 

 

 

-       Dans la série Pitié s’il vous plaît, aimez-moi et dites-moi que vous m’aimez ! Si vous copiez pas, c’est que vous en avez rien à foutre de ma gueule, c’est trop horrible :

 

 

« Il n'y a pas beaucoup de personnes sur qui on peut compter; mais ils disent tous "si tu as besoin n'hésites pas." donc je lance un pari qu'il n y en aura même pas huit qui publieront ceci sur leur mur !! Clique sur j'aime pour m'avertir que tu l'as publié. Je pense déjà savoir sur qui je peux compter »

 

 

« Qui voudrait pleurer,si du jour au lendemain je ne suis plus là ? ecris ton prénom colle le tu verras qui tien à toi ♥ !!! »

 

 

 

 

facebook_like_button_big.jpg

 

 

 

Je ne parle même pas des statuts blagues à faire passer, des horoscopes, des implorations pour City machin truc, etc.

 

 

D’ailleurs en lisant ce statut la semaine dernière, je me suis demandé pourquoi je n’avais pas viré depuis longtemps cette personne de ma liste de contacts.

 

 

Bon, faut que je te laisse, j’ai un peu de ménage à faire, là !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 10:43

 

 

 

Hier soir j’ai passé environ deux heures à empaqueter une douzaine de cadeaux. Je sais que normalement ce n’est pas à moi de le faire, mais comme tout le monde sait, le Père-Noël est un gros fainéant très occupé à cette période de l’année et n’a pas le temps de tout faire.

 

 

 

Déjà que j’ai du transporter tous les cadeaux de Paris à Nantes (où on fait un arrêt de quelques jours) pour ensuite les acheminer jusqu’à leur destination finale dans les Deux-Sèvres. Ils auront bien voyagé mes cadeaux  (surtout celui made in China, mais c’est un autre débat) et ma Titine à toute épreuve s’est prise pour le traineau du Père-Noël. Bon elle est rouge, ça reste dans les tons de Noël.  Puis à défaut d’avoir 9 rennes pour la tirer elle a 5 chevaux sous le capot pour la pousser. C’est pareil. Un peu. Non ?

 

 

 

Et moi, je me suis donc pris pour un de ses lutins hier soir (pendant que les handballeuses françaises se prenaient… des buts) à emballer mon mec mes cadeaux.

 

 

 

Je sais que je n’ai jusqu’à présent pas beaucoup fait preuve de l’esprit de Noël ici ou . Je sais aussi que l’empaquetage c’est généralement LA corvée tant redoutée (après la course aux derniers cadeaux) (d’ailleurs, si t’as pas fini, il serait peut-être temps de t’y mettre) (au lieu de lire mes conneries) (si t’es toujours là à lire sache que moi pour une fois, j’ai bouclé tous mes achats plus de 10 jours avant Noël, pour une fois) (nan j’me la raconte pas) (enfin si un peu).

 

 

 

Moi c’est justement ce que j’aime faire (non, par contre ce n’est pas une proposition de volontariat pour t’emballer les tiens).

 

 

 

Je prends au moins autant de plaisir à faire de jolis paquets en pensant à la personne qui va le voir, essayer de deviner ce qui s’y cache, l’ouvrir puis découvrir son cadeau, qu’à acheter le cadeau en lui-même. J’aime me creuser la tête pour faire des cadeaux qui soient beaux à regarder et tous différents (ce qui peut s’avérer parfois un vrai challenge quand on est limité en papier cadeau).

 

 

 

Je ne fais jamais emballer mes cadeaux en magasin et je décline toujours quand on me propose du papier moche Casa (ou Décathlon ou Jouetland ça marche aussi) souvent estampillé au logo du magasin sur fond de couleurs plus moches les unes que les autres. Tiens regarde, un cadeau plat, carré avec écrit FNAC sur toutes les faces. Je me demande bien ce que ça peut-être… (tapoter du doigt sur son menton en même temps pour être plus crédible).

 

 

 

Le recyclage de vieux papiers ou les paquets emballés de vieux journaux, ça a beau être plus écolo (et plus économique), c’est pas mon truc. De toute façon avec le made in China dans mon traineau (qui carbure au diesel de surcroit), on repassera pour la leçon de morale environnementale. Pour compenser (un peu) je n’utilise que du « vrai » papier et non pas ces espèces de machins moitié aluminium et moitié… euh… plastique ?

 

 

 

J’ai tenté le noir cette année. Loin de donner un air lugubre, je trouve qu’il s’accorde parfaitement au bolduc rouge pour une petite touche moderne et élégante. Ce sont loin d’être des chefs-d’œuvre quand même et j’ai pas encore tout fini, mais pour te donner une idée, ça donne ça :

 

 

 

 

 

004.JPG  Et pour ceux de la famille qui passent par ici, non, vous ne saurez pas qui aura quoi !

 

 

C’était ma participation au « lundi parmi tant d’autres » de Zaza !

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 09:30

 

 

 

Courant novembre,  Kiara lançait son Swap de Noël ! Un swap, kesako ? 

 

 

Réponse a* : une brigade de police d'élite aux Etats-Unis

Réponse b* : un mot de langage s'jeuns qui veut dire "sois pas casse-couilles", mais qu'on abrège en swap'

Réponse c* : le bruit du fouet de Chandler dans Friends

 

 

En fait il s'agit d'un échange entre blogueurs et en l'occurence d'un échange de cadeaux. Si tu veux en savoir plus, Kiara explique ça très bien  ici. Là je sais que tu es un peu confus parce que je ne t'envoie pas sur le même blog que dans le précédent lien, mais c'est normal, Dame Kiara a fait ses valises et déménagé entre temps ! 

 

 

J'avais pas du tout d'idées un peu trop le trac pour participer au Swap de Noël de Kiara, mais comme il lui fallait un nombre impair (et oui, elle voulait participer aussi) et qu'il lui manquait quelqu'un, je me suis dévouée inscrite. 

 

 

Le tirage au sort m'a désigné  Papaye et son sourire en tranche. Un blog gourmand que je ne connaissais pas et que j'ai donc découvert grâce au swap. Si tu manques d'idées recette, en ces périodes de fêtes, je t'invite à parcourir ses recettes toutes plus appétissantes et originales les unes que les autres, surtout si tu es fan de cupcakes et de muffins. 

 

 

Alors je t'avoue autant j'ai bavé devant parcouru son blog avec délectation et gourmandise, autant trouver des idées de cadeau qui pourrait lui plaire s'est révélé le parcours du combattant. Puis les idées son venues petit à petit. Il y a juste un truc que j'aurais voulu lui offrir et que je n'ai pas trouvé, ça m'a frustrée un peu sur le moment ! 

 

 

Malgré des plannings un peu compliqués, on s'est mises d'accord pour la date d'envoi, comme ça, on était sûres de recevoir notre joli colis à peu près en même temps. 

 

 

 

 

 

Puis hier, regarde ce qui est arrivé chez moi : 

 

 

_MG_0450.jpg

 

 

 

 

Tiens, une autre, pour que tu vois un peu mieux : 

 

_MG_0453.jpg

 

 

 

 

Elle m'avait même mis des petits mots pour que je sache le pourquoi des cadeaux : 

 

_MG_0452.jpg

 

 

 

Alors tu te doutes que le PEZ a bien eu l'effet de régression excompté et que l'emballage a pas fait long feu (ni les PEZ d'ailleurs). J'avais presque oublié que ça existait. Ca remonte tellement... 

 

 

Les chaussettes, ce sera pour demain ! Tu connais ma passion pour  les chaussettes ! Ca n'a pas échappé à Papaye. 

 

 

Et puis il y a une petite déco de Noël qui a rejoint le salon, un crayon de bois original, des marque-verres bien pratiques ainsi qu'un livre de recettes faciles. Elle a pensé à moi. La cuisine et moi on est pas toujours très copines. Ca va sûrement beaucoup m'aider pour épater mes invités ! Et enfin une adorable petite carte de Noël personnalisée. 

 

 

 

 

 

 

Ca n'a pas logé dans sa boîte aux lettres, mais voici ce qu'elle a pu recevoir chez elle : 

 

 

_MG_0428.jpg

 

 

 

 

_MG_0446.jpg

 

 

 

 

_MG_0448.jpg 

 

 

 

Pour résumer, de mon point de vue un échange bien sympa qui m'a permis de découvrir une blogueuse passionnée. Merci Papaye. Merci Kiara. 

 

 

 

* Réponse a : en fait il s'agit de SWAT (special weapons and tactics)

* Réponse b : complètement inventé

* Réponse c : en vrai, il fait "wapa" le fouet de Chandler ! Si si, j'te jure

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 12:45

 

 

 

Et le samedi, c'est... gueule de bois !

 

 

 

 

 

Nan, on ne se moque pas. Parfois j'ai tendance à oublier que j'ai plus vingt ans et que je ne bois plus beaucoup. Et qu'il me faut deux fois plus de temps pour m'en remettre alors que je bois deux fois moins en quantité. 

 

 

 


Ca date donc du week-end dernier, mais vraiment, vraiment, il n'était pas question d'écrire le week-end dernier. Je préférais comater tranquillement dans mon canap'. La vérité, c'est que je pouvais pas me lever sans avoir la tête qui tourne et des nausées... 

 


 

 

Vendredi donc, alors qu'on regardait tranquillement des séries avec Loulou, on a eu envie l'un de l'autre de prendre un petit apéritif. On avait du coca (pour une fois), du rhum (comme toujours) et pas de citron vert, mais du sirop de citron vert (ça fera l'affaire). C'est parti pour le Cuba Libre ! 

 

 

 

 

09122011074.jpg

 


 


Dexter saison 6, un petit Cuba Libre et mon Loulou à mes côtés sous la couverture, c'était le bonheur, que demander de plus ? Un autre verre ? C'est parti ! 

 

 

 


Puis un autre, puis... Bref, on sait comme ça finit. 

 

 

 

09122011075.jpg

Tu vois, là je commençais déjà à plus y voir très clair !

 

 

 

 

 


Malgré la quantité d'alcool ingérée, je me rendais bien compte de la qualité merdique des sous-titres, alors pour moi tout allait bien ! Pour Loulou certainement un peu moins puisque je devais être une vraie douleur anale chieuse. Quand on apprend dans Dexter que l'un des personnages vient d'Oregon, je commence à parler en anglais : how wonderful Oregon is, and how I miss it, and how I miss being in the US, and how I miss my friends there... Bref, je chouinais et en anglais, s'il vous plaît. J'ai même envoyé un petit texto à ma soeur en anglais. Je sais pas très bien pourquoi d'ailleurs. Paraît que je suis pas repassé au français de la soirée. 

 

 

 


Je dis bien il paraît parce que quand ça a commencé à trop tourner et à me taper sur le système, je me suis levée pour aller me coucher. Enfin ça, c'est ce que je croyais... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Je me suis levée tant bien que mal le lendemain matin, tout ça pour... aller me recoucher dans le canap deux pas plus loin. J'allume mon téléphone. Tiens des textos en anglais de ma soeur. Je me rappelle bien d'en avoir envoyé un, mais c'est tout. Je consulte les messages envoyés, ah bein j'en ai envoyé un autre plus tard. M'en rappelle pas, pourtant pas une seule faute dans le texto, même en anglais, même complètement torchée un peu imbibée. Sur le moment, je suis fière de moi ! 

 

 

 


Mais, il y a un truc qui me chiffonne. J'ai mal à quelqu'endroit de mon corps (c'est certainement pas ce que tu crois !) ; ce qui me laisse penser, qu'avec Loulou on a pas fait qu'aller se coucher... Je n'en dirai pas davantage, je te rappelle que  ma belle-mère, entre autres, lit mon blog. Et puis aussi pour la simple et bonne raison que je n'en ai pas le moindre souvenir. 

 

 

 


Renseignements pris auprès de Loulou, on n'a effectivement pas fait QUE dormir ! Et non, apparemment, je ne dormais pas. Et non, apparemment, je n'étais pas la dernière à en redemander !

 

 

 


Mais alors, lui demandé-je : "comment ça se fait, que je portais une culotte (NDLB : la culotte, c'est mon pyjama) quand je me suis réveillée ? On s'est pas déshabillés ?" 

 

 

 


Bah si, qu'il me dit, mais quand tu t'es relevée pour aller aux toilettes puis en revenant à la chambre, tu t'es rhabillée.

 

 

 

 

Je me suis relevée ? Je suis allée aux toilettes ? Nan, il doit confondre. J'y suis allée AVANT d'aller me coucher. 

Nan nan, qu'il continue, tu t'es relevée. Je t'ai un peu aidée, puis tu t'es rhabillée et t'es revenue te coucher. 

 

 

 

 

J'ai cru un temps qu'il se foutait de moi. Mais il avait l'air sincère. 

 

 

 

 

Des souvenirs flous ou quelques bribes effacées, ça m'était déjà arrivé, mais un tel blackout, jamais. 

 

 

 

 

Et devant l'ampleur des dégâts le samedi matin toute la journée, j'ai juré grands dieux (encore une fois) qu'on ne m'y reprendrait plus et que plus jamais je ne boirais...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... jusqu'à la prochaine fois ! 

 

 

 

Voilà, c'était mon premier apéro chez  Onee-Chan et Chou ! 

 

Capture d’écran 2011-12-16 à 07.46.05

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 20:52

 

 

 

Nan nan, je m’énerve pas. Promis. ‘fin si, un chouilla quand même.

 

 

Que je t’explique.

 

 

Dans la nuit de mercredi à jeudi, on a essayé de me voler mon scooter. Déjà, j’étais hyper furax contre les enfoirés qui s’en sont pris à mon pauvre petit scoot sans défense (accessoirement, mon outil de travail). Voui, comme je t’en avais déjà parlé, j’ai un scoot de fonction, moi, Monsieur. Ou Madame, hein, j’suis pas misogyne. Ou Mademoiselle. Bref, on s’en fout.

 

 

Au passage, tu te rappelles que j’ai demandé au Père-Noël de réduire le nombre de cons sur Terre. Il ferait bien de se manier le cul un peu le vieux barbu. Surtout qu’il y a du boulot…

 

 

Donc j’étais déjà pas très contente d’avoir découvert mon scoot dans cet état (le pauvre), mais ce qui m’a le plus enragé, c’est la façon dont ça s’est passé APRÈS. Parce que si, quand je te dis que ça s’est passé dans la nuit de mercredi à jeudi, tu crois que c’était la nuit dernière tu te mets le doigt dans l’œil bien profond fourvoies monumentalement.

 

 

C’était il y a une semaine déjà.

 

 

Et je n’ai toujours pas pu porter plainte.

 

 

Et l’expert n’est toujours pas passé.

 

 

Et les réparations ne sont toujours pas engagées.

 

 

En gros il s’est quasiment rien passé depuis la semaine dernière. Et c’est pourtant pas faute d’avoir bougé mon gros cul pour essayer de décanter un peu la situation.

 

 

 

Serpent-qui-se-mord-la-queue.jpg

 

 

 

Jeudi matin donc, je découvre avec effroi qu’on a arraché les manchons de mon scoot, qu’on a mis de la terre partout sur la selle, les manchons, le tablier. Et que le guidon était complètement tordu, plus dans l’axe de la roue car forcé. On avait essayé de me le voler. Mais en plus d’être des gros porcs, les voleurs étaient aussi des abrutis puisqu’ils n’ont même pas réussi. Dans un sens ça m’aurait presque arrangé. Ca aurait été moins compliqué au niveau des démarches.

 

 

J’appelle mon chef pour dire que je serai en retard et que je viendrai avec ma voiture perso. Puis je me rappelle que non, je peux pas la prendre non plus. Un abruti m’a arraché ma plaque d’immat, je pouvais pas rouler comme ça, sans qu’on la refixe. Je commençais vraiment à en avoir ma claque des connards à ce moment-là.

 

 

Avant que tu ne t’énerves sur la taille de mon récit, oui, je sais, c’est un peu long, mais pourtant dis-toi bien que tu as de la chance, je te fais la version courte là ! Mais promis, j’essaie d’abréger un peu.

 

 

Personne au boulot pour venir me chercher chez moi. Seul Loulou peut jouer les taxis, mais pas avant 10h. Me voilà donc partie à glander en attendant de pouvoir (enfin) aller travailler. Dire que j’aurais pu dormir plus longtemps…

 

 

Ce qu’il reste de ma matinée de travail va se passer à faire remorquer le scoot jusqu’au garage. Bah tu crois quand même pas que je vais conduire un scoot que, quand la roue est droite, le guidon est complétement décalé vers la droite. Je suis pas folle, hein. Enfin pas trop. Enfin pas encore plutôt, car cette histoire m’a rendue un peu chèvre. 

 

 

Je décide donc d’aller au commissariat porter plainte l’après-midi même. C’est pas comme si j’avais du travail en plus. Même si je suis fonctionnaire, hein, j’ai un peu de boulot quand même !

 

 

Au commissariat, ils veulent pas prendre ma déposition. Bon parce que vous comprenez, il aurait fallu nous appeler sur le lieu de l’infraction, blablabla, constater les dégâts sur place, blablabla, ou nous l’apporter ici (connard, je pouvais pas rouler avec…), blablabla, parce qu’on ne constate pas en garage, blablabla ou maintenant attendre d’avoir fait les réparations, blablabla, parce qu’en plus on pourra chiffrer les dégâts comme ça.

 

 

OK, bah on va faire comme ça. Faire réparer, puis je reviendrai après.

 

 

Le lendemain matin (vendredi donc, si tu suis), mon chef me dit que l’expert ne veut pas passer sans avoir un document de la Police et tant que l’expert ne passe pas, bah on peut pas lancer les réparations. Et sans la facture des réparations, je peux pas porter plainte. Et si je porte pas plainte, l’expert, passera pas. Bref, t’as saisi le truc, et tu comprends pourquoi je suis un tantinet énervée depuis une semaine.

 

 

L’administration française me fait penser à un puits sans fond, un labyrinthe sans sortie. J’avais vraiment l’impression de me balader dans la maison qui rend fou des 12 travaux d’Astérix.

 

 

 

 


 

 

 

 

Et encore plus quand, après avoir décidé avec mon chef, non pas de déposer plainte, mais seulement une main courante histoire d’avoir un document officiel, je me suis encore fait jeter par la Police.

 

 

Pour un cas comme ça, c’est pas une main courante, mais bien une plainte qu’il faut déposer qu’il me dit l’officier. Bah oui, mais puisque je vous dis que votre collègue hier, il a pas voulu parce qu’il voulait pas bouger son séant constater l’infraction au garage.

 

 

Il y avait du mieux quand même puisque celui-ci me dit que même si c’est pas la procédure normale, ok, pour cette fois, ils vont le faire.  Bah voilà, quand vous voulez ! Je lui donne l’adresse du garage et là : « ah mais non, là ça va pas être possible. Le garage est pas sur notre commune, faut voir avec la police de X où se trouve le scoot ».

 

 

Arrrrrrrrrrrrrggggggggggggg, je vais m’arracher les cheveux !

 

 

Marre de me déplacer, j’appelle le commissariat de X qui comprend pas bien pourquoi on m’a renvoyée chez eux. Je réexplique tout. Il me dit qu’il va voir et me rappeler.

 

 

J’attends toujours…

 

 

 

schema elect degivr1

Si les démarches administratives étaient un diagramme...

 

 

 

Début de semaine en formation, je n’ai repris le travail que ce matin. Donc c’était en stand by depuis vendredi, pour autant personne ne m’a rappelée. Je rappelle donc, encore une fois. Evidemment je tombe encore sur une autre personne. Evidemment, faut que je réexplique encore tout depuis le début. Evidemment, elle ne peut envoyer personne sur place… Un peu embêtée, elle me conseille d’aller prendre une photo et de retenter de porter plainte avec ça.

 

 

Finalement, très embêtée par mon histoire, elle me rappelle (j’étais en train de conduire pendant que je parlais à la Police) (je sais je suis une rebelle !) (oui mais pas trop quand même, me suis arrêtée dès que j’ai pu) quelques heures plus tard pour me dire qu’elle a une patrouille disponible de suite. Nous sommes entre 12h et 14h, le garage est fermé… A 14h, ils changent d’équipes, pas sûr qu’une patrouille puisse se déplacer mais elle passe le relai et on va me rappeler pour me tenir au courant quoiqu’il arrive.

 

 

Alléluia !!!

 

 

 

Je passe l’après-midi le téléphone vissé à la main dans l’attente d’un appel, ne pouvant pas engager de travaux importants puisque je risque d’être appelée à tout moment par la Police et je dois me tenir prête à aller sur place.

 

 

16h30. Toujours pas de nouvelles...

 

 

 

J’ai le droit de crier encore. Après tout, c’est mon blog, je fais ce que je veux :

 

 

 

AAAAAAAARRRRRRRRRGGGGGGGGGGGGGG !

 

 

 

Je rappelle le commissariat. Tombe encore sur une autre personne. Il me demande si je suis sur place. Nan, mais je peux y être dans 20 minutes. Ah oui, qu’il me dit, mais dans 20 minutes, ma patrouille sera peut-être ou peut-être pas partie en mission. Alors je peux pas vous dire de vous déplacer alors que je ne suis pas sûre de pouvoir vous envoyer quelqu’un.

 

Moi : D’accord. Et vous pouvez pas constater sans moi.

Lui : Ah bein non, faut que vous soyez là aussi.

Moi : Bah on fait comment là ?

Lui : Ah mais, j’ai pas de solution.

Moi : … (note que c’est toujours mieux que « merde, allez tous vous faire foutre bande d’enculés »)

 

 

Petit aparté pour te rappeler que j’avais déjà parlé de la Police pleine de malice ici.

 

 

Bref, je décide d’y aller en croisant les doigts pour que les Policiers soient dispos au moment où j’y serai.

 

 

Le sac de nœuds commence à se défaire, ils ont pu venir,  on a pu constater et demain matin, je retourne au commissariat pour ENFIN déposer plainte.

 

 

Ensuite, il n’y aura plus qu’à faire venir l’expert, commander les pièces et entamer les réparations. Youpi !

 

 

Sauf que je suis en congés demain midi pendant une semaine. A mon retour, le garage sera fermé pour deux semaines…

 

 

Autant dire que je suis pas prête de retrouver mon scoot chéri.

 

 

Entre ça et la formation, sans compter que je n’ai plus de moyen de locomotion, tu l’auras compris, je t’explique même pas à quel point j’avance dans mon travail…

 

 

Vive l’administration française ! 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 17:08

 

 

Nous voilà le 12 décembre. Certains diront qu’il est grand temps que je fasse enfin mon sapin.

 

 

_MG_0440.jpg

 

 

Pour moi, le timing est juste parfait. Une dizaine de jours avant Noël, jusqu’à début janvier, voilà qui est amplement suffisant ! Moi, rabat-joie ? Nan ! Mais je t’ai déjà expliqué ici que les festivités qui durent pendant 1, 2 à 3 mois, ça m’agace un peu et j’en perds la boule.

 

 

Mon « vrai » sapin n’est pas encore fait. Je dis « vrai » par opposition au sapin sur la photo puisqu’en fait, on fait un « faux » sapin chez nous. Et oui, point de sapin de la forêt dans notre salon car ça sent déjà merveilleusement bon chez moi on a acheté un sapin qu’on réutilise année après année.

 

 

Les puristes auront les boules et diront que c’est pas Noël sans un vrai sapin, moi je m’en fiche. Pas d’aiguilles partout dans mon salon. Je fais pas plus de mal à la planète non plus même avec mon sapin en plastique puisque je ne fais pas de déchets, et surtout il génère moins de transport : de la cave à remonter à l’appart, on peut pas dire qu’on occasionne beaucoup de CO2.

 

 

Quant à la déco, une fois qu’il sera fait, il sera aussi beau qu’un vrai sapin de toute façon. Et puis, faut pas croire que je fais tous les ans le même puisque je varie d’une année sur l’autre en utilisant un, deux ou les trois étages de mon sapin qui peut faire jusqu’à 1 mètre 80.

 

 

Pas de vrai faux sapin donc pour l’instant, j’attends juste que Loulou rentre du travail pour aller le chercher à la cave. Courageuse mais pas téméraire, j’aime pas tellement y descendre ; ça me fout les boules. A cause des rats ? Non même pas. Mais sait-on jamais, des fois qu’il y aurait des monstres ou des méchants trolls qui se cacheraient à la cave…

 

 

En attendant donc, je te montre mon mini-sapin. Que je sors tous les ans aussi pour décorer le bureau. Et qui est assorti au vrai faux sapin ! Et qui est trop mimi avec ses 25 centimètres de hauteur.

 

 

_MG_0437.jpg

 

 

 

_MG_0433.jpg

 

 

 

_MG_0441.jpg

 Et si tu regardes bien, tu peux même arriver à voir mon reflet dans le miroir la boule.

 

 

 

C’était ma participation au « lundi parmi tant d’autres » de Zaza !

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 09:10

 

 

 

Non, non, malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, ce n’était pas la faute d’over-blog, mais bien la mienne. Enfin, la faute d’Eve, parce qu’à la base, tout ça, c’est sa faute à elle ! Connasse… 

 

 

Donc, j’avais mes règles (je sais, tu vois pas le rapport, mais ça va venir). 

 

 

Et en rentrant à l’appart après une dure journée de boulot (on pourrait pas avoir un arrêt de travail pendant ces jours-là ?), je me rends compte que j’ai un petit souci technique avec mon pantalon. Ca m’était pas arrivé depuis le collège, je comprends pas comment j’ai pu être aussi imprudente sur ce coup-là…

 

 

J’étais en plein conversation textotique avec ma frangine. S’envoyer plein de potins par sms, ça dévie un peu l’attention et je me suis grouillée de mettre mon jean à la machine et de la mettre en route dans la foulée.

 

 

On était vendredi soir. J’avais la tête vidée. J’aurais du prendre le temps de me poser cinq minutes au lieu de me dépêcher. Mais me poser où ? Il était pas question de m’asseoir avec mon pantalon tâché. Je me suis empressée, j’aurais pas du.

 

 

Dans la précipitation, j’ai complètement oublié d’enlever la clé usb de la poche (c’est bon, je peux dire « poche » ici, ou ça fait trop provinciale ?) de mon pantalon. Toujours, je fais les poches avant de mettre les fringues à la machine. Toujours.

 

 

Et cette clé, je l’ai toujours sur moi. Passant sans cesse d’un PC à un autre, elle me sert de relai et de petit carnet de note puisque je préfère taper sur un clavier qu’écrire sur un carnet. J’ai quand même le carnet aussi puisqu’il est des lieux où l’accès à la technologie est impossible.

 

 

Sur cette clé, des tas de fichiers importants. Tous sauvegardés ailleurs. Notamment mes fichiers pro. Tous. Sauf mon fichier « blog ». Que je remets à jour sur tellement d’ordis différents que je ne fais de sauvegarde des articles inédits nulle part ailleurs que sur cette précieuse clé.

 

 

Et des articles inédits à publier la semaine suivante, j’en avais quelques uns. Ecrits, concoctés, retravaillés avec amour, passion, fougue. Et impossible à réécrire tels quels.

 

 

Ca m’a rappelé ma période étudiante. On a tous eu un rapport de stage mal sauvegardé, une coupure de courant inoppurtune et des lignes et des paragraphes entiers à réécrire. Il n’y a rien de plus frustrant.

 

 

Quand j’ai sorti la clé usb de la poche de mon jean, j’étais tellement vexée que j’ai mis plus de 3 heures avant de me décider à l’enfiler dans le PC (et puis un peu aussi parce que j’attendais qu’elle sèche). Je savais ce que ça allait donner. Une clé usb qui passe en machine, on connait le résultat... J’avais peur… Mais j’espérais quand même. 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis l'heure fatidique, le moment de vérité est arrivé. 

 

 

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

 

 

Elle fonctionnait ! Elle fonctionnait très bien même ! Comme s'il ne lui était rien arrivé. J'en ai presque fait la danse de la joie tellement j'étais contente. 

 

 

 


IMG 0296

Elle, c'est une warrior !

 


 

Merci le plastique autour. Comme quoi un bout de caoutchouc qui empêche les liquides de se répandre partout, ça peut protéger de bien des choses… 

 

 

 

Et toi, ça t'es déjà arrivé ? 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 20:30

 

img002.jpg

J'ai failli t'écrire tout l'article comme ça, mais il est déjà tard,

pis je me suis dit que t'en aurais peut-être marre de mon écriture un peu caca !  

(pis un peu de travers aussi, faut le dire) 

 

 

 

Cher Papa Nowel, 

 

 

Quand tu descendras du ciel… Ok, non attends, c’est pas ça.

 

 

Alors pour Noël je voudrais : la paix dans le monde. Non, c’est pas ça non plus. Désolée. Ca c’est l’influence Miss France.

 

 

En fait, matériellement parlant, j’ai besoin de rien : quelques couteaux (de cuisine, hein, je suis pas une tueuse en série) (va falloir que j’arrête Dexter bientôt moi !), une ou deux cartes SD pour mon appareil photo. Et éventuellement, des sous-verres (pour arrêter de faire un boucan du diable à chaque fois que je pose un verre sur ma table basse en… verre aussi) ou une bouillote (c’est que je suis un peu frileuse quand même).

 

 

Bref, tu vois, rien de transcendant. Même si c’est la crise pour toi aussi et tout et tout, je pense que ça devrait pouvoir le faire. J’ai quand même pas trop des goûts de luxe et je demande pas une nouvelle voiture, un nouvel ordinateur, une nouvelle télé, des bijoux en diamants, etc. Nan, je me contente de l’ordinaire.

 

 

Et sinon, j’ai quelques petits requêtes un peu plus particulières. Si tu voulais bien avoir l’obligeance d’y jeter un coup d’oeil.

 

 

Déjà, je voudrais des nouveaux voisins. Ceux du dessus principalement. Et si à la place tu pouvais mettre un couple de personnes âgées qui marchent en chaussons, ce serait parfait. Ou nan attend, juste une personne âgée. On sait jamais, y en a qui sont quand même très lubriques.

 

 

Pis je voudrais qu’il y ait beaucoup moins de cons qui traînent. Je sais, là, c’est impossible ce que je te demande. Mais quand même, y en a beaucoup, hein. Comme on dit, si on mettait les cons en orbite y’en a qu’auraient pas fini de tourner. D’ailleurs, on verrait peut-être même plus le soleil…

 

 

Aussi, je voudrais un petit peu de neige. Mais pas trop, puis si possible que le week-end. Parce qu’en semaine, avec le boulot, le scoot, toussa, bah c’est pas formidable. Mais le week-end, ça peut être sympa, hein !

 

 

Alors, sinon, question logistique, pas la peine de chercher la cheminée, chez moi y en a pas. Pis il paraît que c’est pas encore cette année que t’as entamé ton régime alors, même si y en avait une, tu passerais pas. On aurait pas l’air con, si tu te retrouvais coincé en plein milieu le soir du 24 décembre. Je pense que les pompiers, z’ont autre chose à foutre que de venir te décoincer !

 

 

Et enfin, question pratique : tu veux qu’on te laisse quoi comme gourmandise ? Pas le peine de t’attendre à une orange : j’aime pas ça alors j’en ai pas chez moi. N’espère pas de chocolat non plus : c’est moi qui les mange. Par contre, je peux te servir un p’tit verre de vin. Tu préfères le blanc ou le rouge ?

 

 

Mais je te mettrai qu’un verre, hein ? Je veux pas non plus que tu repartes rond comme une barrique. Je voudrais pas avoir des problèmes, moi !

 

 

Je te remercie tout plein tout plein.

 

                                                                                                                    

 

De la part de Gaëlle

(qui a été très sage toute l'année)

(non je croise pas mes doigts dans mon dos)

 

 

 

 

C'était ma participation au "lundi parmi tant d'autres" chez Zaza

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article

Présentation

  • : Something about Gaëlle
  • Something about Gaëlle
  • : Jeune provinciale débarquée à Paris, jeune mariée, jeune débutante dans le monde du travail, jeune écrivain talentueuse (mouais peut-être), mais surtout jeune fille comme il y en a tant d'autres, voici enfin mon espace pour déverser mes humeurs, non sans humour
  • Contact

Suis moi là-bas aussi :

 

 facebook-logo     twitter-logo

Suivez-moi sur Hellocoton

bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

Archives

Liens