Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 08:00

 

 

 

 

Je vais pas t’ennuyer ici avec mes bulletins scolaires où c’était sans cesse la même rengaine : « très bonne élève, mais ne participe pas assez en classe » (tu m’étonnes, j’étais trop occupée à reluquer les garçons) ; sauf en sport : « doit faire des efforts » (surprenant, tiens).

 

 

 

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé écrire. En CP déjà, je rédigeais des rédactions (oui j’étais précoce, mais c’était en fin d’année quand même) (puis j’étais bonne élève, voir plus haut).

 

 

 

Plus tard, quand j’ai eu l’autorisation d’utiliser la machine à écrire qui se trouvait dans la grande armoire chez mes grands-parents, j’en ai inventé des histoires et des histoires. Et je tapais et tapais et tapais.

 

 

 

Au collège, j’ai commencé à participer à quelques concours d’écriture. C’est aussi à cette époque que je me suis mise à noircir pour la première fois les pages d’un journal intime. C’était cucul à souhait quand j’y repense ; il n’y avait vraiment que les mecs qui m’intéressaient. Moi je les intéressais pas beaucoup, mais vu la niaiseté de mes propos, avec un peu de recul, je comprends pourquoi (entre autres) (je pense que les boutons d’acné et l’appareil dentaire ont fait le reste).

 

 

 

Quand je relis ce que j’écrivais vers l’âge de 15/16 ans, je m’impressionne un petit peu plus par contre. C’est vraiment bien écrit par rapport à l’âge que j’avais. Mais alors, faut pas faire une consommation trop excessive de ce que j’écrivais à cet âge-là, ça donne un chouilla envie de se pendre.

 

 

 

Et puis, j’ai arrêté d’écrire pendant plusieurs années. Pas le temps, plus le besoin, je sais pas trop. Je ne voulais plus ou ne pouvais plus.

 

 

 

J’ai recommencé petit à petit lorsque j’étais aux Etats-Unis, pour mon année de Licence. Rien de bien transcendant, j’écrivais un peu ce que je faisais, pour m’en souvenir plus tard. J’avais le projet idiot et un peu naïf d’un roman qui se passerait dans la cuisine qu’on partageait plus ou moins avec des amis. Mais ça a été le début des carnets.

 

 

 

Puis j’ai découvert les réseaux sociaux, j’ai tenu un blog pour notre mariage. Et je me suis mise à écrire ce qui me passait par la tête sur des cahiers qui trainaient.

 

 

 

Et en mai 2011, j’ai ouvert ce blog. Et là, les carnets ne m’ont plus lâchée. Ni ma clé usb d’ailleurs (sauf une fois). Ils me sont indispensables au quotidien. J’en ai un dans mon sac à main. Un dans ma sacoche de travail. Et j’y inscris mes pensées pour les fixer avant qu’elles ne s’envolent.

 

 

 

Je ne peux tellement plus m’en passer que j’en emmène toujours un avec moi en vacances :

 

 

 

 MG 8210

Carnet en croisière sur le Nil

(j’y ai consigné une bonne partie de mes vacances,

faudra que je te raconte tout ça un jour…)

 

 

 

Et toi, carnet ou pas carnet ? C’est important pour toi de tout noter ?

 

 

 

 

 

 

C’était ma participation au « lundi parmi tant d’autres » chez  Zaza

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 07:23

 

 

 

C'est bien Picon que je voulais écrire. Et non pas p'tit con ou piquons... 

 

 

 

picon-biere42.jpg

 

 

 

Bref, c'est le week-end et le week-end, on prend l'apéro chez Chou et Onee (oui, toi aussi, t'es invité et tu peux participer si tu veux) (tiens d'ailleurs, c'est par ici). 

 

 

Donc, je te disais que le week-end dernier j'ai croisé Dany Brillant alors que je me promenais à Paris avec le copain de ma soeur. Et pour nous remettre de nos émotions, on a décidé d'aller boire un verre. En vrai, on attendait ma soeur qui prenait un cours de photo et après avoir marché pendant trois heures dans les rues de Paris on commençait à se geler les couilles avoir un peu froid. 

 

 

Donc on est entrés dans la première brasserie qui nous tombait sous la main. Bien mal nous en a pris parce qu'au vu du prix indécent du chocolat chaud, ils auraient au moins pu nous en servir un vrai et sans flotte... 

 

 

Ouais, je sais, là tu te dis : eh l'autre, elle nous propose l'apéro et elle nous parle de chocolat chaud. Attends, j'ai pas fini. 

 

 

Comme on est un peu maso était bien au chaud, et que le temps de boire notre choco-dégueu-lat-sse ma soeur n'avait pas fini son cours, on est donc restés dans le même bar pour commander une bière (chacun la sienne, faut pas déconner non plus). Mais y avait un flipper dans un coin du bar. Un vrai. Ca faisait longtemps que j'avais plus vu ça. 

 

 

Et puis on s'est dit que tiens, un picon bière, ça faisait longtemps, puis ça changerait. On commande nos picon-bières et le serveur nous répond d'un ton dédaigneux : "Ah ouais ?..." 

 

 

Il revient nous voir quelques secondes plus tard : "mais vous savez ce que c'est quand même ?". Non connard, on commande TOUS LES DEUX la même chose, mais c'est pour faire des essais sur ta carte... Pffff, non mais !  

 

 

 

 

220px-BouteillePicon21.JPG

 

 

 

 

Mais on en a déduit que pour qu'il nous demande ça, c'est que les Parisiens ne devaient pas en boire souvent des Picon-bières ! 

 

 

 

verre-picon.jpg

 

 

 

C'était ma participation aux vendredis en folie ! 

 

 

 

Capture d’écran 2011-12-16 à 07.46.05

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 07:49

 

 

 

Quoi déjà ? Pourtant tu nous avais dit qu’il fallait pas qu’on s’y habitue à tes brèves, t’entends-je maugrer d’ici. Bah oui, mais que veux-tu, j’avais pas fini de parler, j’ai encore des trucs à dire ! Puis bon, je suis sûre qu’au fond tu l’aimes bien aussi ce format, non ?

 

 

 

 

 

 

Resto japonais

 

On va tellement souvent au japonais avec Loulou qu’on tutoie la serveuse et qu’on lui fait la bise, même si on ne connaît toujours pas son prénom.

 

En parlant de japonais, on dit que c’est beaucoup plus diététique que notre nourriture. Alors certes, pour le poisson, je veux bien. Mais quand on nous offre des boissons alcoolisées à l’apéritif et du saké après le repas et qu’en sus on se goinfre de chips à la crevette, je crois que ça annule tout…

 

D’ailleurs, je vois tellement peu d’alcool en ce moment (ceux qui m’ont connue il y a quelques années n’en croiraient pas leurs yeux) que même l’apéritif du japonais me fait de l’effet. Ceci explique cela.

 

 

resto-japonais.jpg

 

 


 

 

Gné ?

 

Un peu avant les fêtes, on se rend dans une cave acheter quelques bouteilles de bon vin. On mange chez des copains le soir même et on se dit qu’on va en profiter pour acheter du vin pour le soir. Loulou n’a pas pu s’empêcher de demander conseil : « et sinon, qu’est-ce que vous auriez qui irait avec des spaghetti bolognaise ? » Le regard perplexe du vendeur valait de l’or. J’étais à la fois morte de rire et de honte !

 

 

 

 

 

C’est la caissière de chez Leclerc la cantine…

 

A qui j’ai failli faire bouffer sa caisse justement. Nan mais quand le prix qu’elle me fait payer ne correspond pas au prix affiché à côté des plats, je ne peux que lui demander comment se fesse fait-ce ? Ce à quoi elle me répond que les prix ont changé depuis. Ce à quoi je réponds qu’il serait bien de changer l’affichage en conséquence. Ce à quoi elle me répond, d’un ton plus que con-descendant, que le chef n’est pas là et qu’elle ne peut pas faire marcher la machine pour programmer les prix. Soit. Je lui dis tout de même que de rayer les prix avec un marqueur et d’afficher les nouveaux, ce serait pas mal en attendant. Et là, elle me crie: « mais je peux pas le faire, je vous dis ! ». Connasse. Même un gamin de 6 ans pourrait faire ça.

 

 

 

 

 

Faut pas changer les draps

 

Outre la prouesse technique (oui oui, c’est bien une prouesse technique que de changer des draps) (enfin la housse de couette en tout cas), l’inconvénient d’avoir des draps tout neuf, tout propre, c’est qu’il m’est devenu très difficile, presqu’impossible de me lever le matin. Ils sont tellement confortables, dans cette matière que je ne connaissais pas, que c’est dur, dur, dur. Surtout que le mari ayant de nouveaux horaires de boulot, il reste maintenant dormir plus longtemps que moi le matin. Et ça déjà, j’aime pas. Mais alors comme en plus, on a eu la mauvaise idée de changer les draps la veille de son nouvel aménagement de travail…

 

 

 

 

 

Mes animaux de compagnie

 

J’ai adopté une colonie de vers de terre depuis que j’ai installé un lombri-composteur dans ma cuisine, hier après-midi. Maintenant va falloir leur trouver des noms. C’est pas gagné. Puis que je me mette à manger plus de fruits et légumes. C’est pas gagné non plus, ça. J’ai toutefois déjà commencé à les nourrir car j’ai retrouvé un vieux reste de laitue qui commençait à se composter toute seule dans le frigo.

 

Par contre, leur installation est temporaire, c’est juste un essai que je fais pour le boulot.

 

 

_MG_0636.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Mon père, ce héros geek

 

On a acheté un ordinateur portable à mon père pour Noël. Tu sais pour qu’il aille sur facebook (si si c’est vrai), suive les résultats du foot, puisse lire mon blog (vrai aussi), etc. Ce dernier, habitué à son ordi de bureau et  soucieux de le faire fonctionner correctement, s’est enquis auprès de ma sœur : « mais… euh… l’écran, faut l’éteindre ? »

 

 

 

 

 

J’ai perdu la tête…

 

… depuis que j’ai vu Suzette Dany Brillant. Oui, on l’a croisé l’autre jour avec le copain de ma sœur (c’est moi qui était avec le beauf, pas Dany Brillant, hein). J’étais justement en train de lui expliquer que c’était un quartier où vivait pas mal de personnes connues. Et bam, on s’est croisés. Lui par contre, ne m’a pas reconnue… Et il avait le lacet gauche de défait. 

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 07:50

 

 

 

 

 

Brèves

 

N’ayant pas trop le temps d’écrire en ce moment (et ayant en stock plein de petites anecdotes qui ne valent pas la peine d’un article à elles seules), je vais te le faire en brèves pour aujourd’hui. T’y habitues pas trop par contre, je sais pas si/quand ça reviendra.

 

 

 

 

 

Etat civil

 

En ayant fait apposer le nom de mon mari après le mien auprès de ma banque (tu comprends, tout le monde croit que j'ai changé de nom et je pouvais plus encaisser les chèques qu'on m'adressait) (c'est légèrement embêtant), je viens de donner à mon banquier deux fois plus de travail, mon nouveau nom de famille comportant désormais 18 lettres. Qui peut en dire autant ?

 

 

 

 

 

Question existentielle

 

Pourquoi on dit « la » Maine et « la » Loire et pourtant « le » Maine et Loire ?

 

 

 

 

 

 

 

m-ms.jpg

 

 

Question existentielle 2 Le Retour

 

Est-ce que les sucreries et autres chocolats (type M&M’s) sont plus chers dans les cinémas ou dans les stations service d’autoroute ? (je crois que je vais me lancer dans une investigation documentée, là…)

 

 

 

 

 

Bougez avec la Poste

 

Pourquoi est-ce que quand je reçois des avis de passage dans ma boîte aux lettres le vendredi midi (d’ailleurs parenthèse ici, mais savais-tu que quand tu vis en immeuble, c’est direct avis de passage, même pas le facteur il vient sonner chez toi pour voir si t’es là), il faut que j’attende non pas le vendredi après-midi, non pas le samedi matin, non pas le lundi matin, mais bien le lundi à partir de 16h (non tu ne rêves pas, j’ai bien écrit 16h) pour pouvoir venir le retirer ? Non parce que déjà qu’on n’a que 14 jours pour aller chercher ses recommandés, mais grâce à la Poste, on a déjà 2 jours en moins.

 

Quand c’est pas plus en cas de grève : une fois on a eu l’accusé avec trois jours de retard dans la boîte et pourtant il ne te le garde quand même que 14 jours à la Poste…

 

Oui je sais, l’art est difficile, mais la critique est facile. Pourtant, détrompe-toi, je critique en connaissance de cause justement.

 

Justement parce que je sais. Je sais que quand je travaillais à la Poste et que je mettais un avis de passage pour un recommandé (toujours après avoir sonné au moins 2 fois), les gens pouvaient le retirer au mieux l’après-midi même si ma tournée était dans la même ville que le bureau distributeur, ou au pire des cas le lendemain matin à partir de 8h si ma tournée se faisait dans une autre ville.

 

Mais comme tout se perd, je propose un nouveau slogan pour la Poste : « Un train de Retard » ! Accessoirement, t’as vu, ils pourront même le partager avec la SNCF.

 

 

 

 

 

Marathon

 

Nan, rêve pas, je me suis pas mise à courir. Un week-end en décembre, on s’est fait un marathon Dexter. On a regardé la moitié de la saison 3 et la saison 4 entière en 2 jours. Notre plus gros problème du week-end : savoir lequel de nous deux allait lever son gros cul du canapé pour changer le DVD.

 

 

 

 

 

 

 

Caverne-dAli-Baba-0062.jpg 

 

 

Caverne d’Ali Baba

 

D’ailleurs, maintenant on regarde plus les séries sur notre télé. Loulou a trouvé un vidéo-projecteur aux encombrants (le truc que je savais même pas que ça existait quand je vivais en province) (je sais, c’est pas syntaxiquement correct ce que je dis, mais je m’en fous). Et il marche parfaitement, il a juste une toute petite tache dans le coin en haut à droite, mais on la voit à peine. Je te raconte pas les séances ciné/séries de malade maintenant qu’on a ça.

 

Il avait aussi trouvé un home cinéma (mais habitant en appart on l’a donné à des copains), des écrans de pc, un pied pour appareil photo, un meuble TV…

 

 

 

 

A suivre... 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 19:20

 

 

 

Zaza nous propose un lundi en bichromie. Pour illustrer le thème du jour, quoi de mieux que de te montrer quelques photos. Quoi tu le savais pas ? Oui j'aime bien la photographie, et tout particulièrement le noir et blanc. Alors, je suis loin d'être une pro (ne t'attends donc pas à des chefs-d'oeuvre), mais je m'amuse ! C'est Caroline de Pompon et Cacahuète qui va être contente, elle me demandait justement où elle pourrait voir mes photos. 

 

 

 

 

Pour ce lundi en noir et blanc, j'ai choisi de te montrer une série de photos de Paris. Je sais, tu te dis : Paris en black & white, quel cliché... Oui, c'est sûr. Mais cette ville, où je ne voulais jamais au grand jamais venir, je ne me lasse pas de la prendre sous toutes les coutures. 

 

 

 

 

Pour ceux que ça intéresse, j'utilise un Canon Eos 550D. Mes objectifs : 18-55mm f/3.5-5.6 ou 55-250mm f/4.0-5.6 selon les prises de vue. 

 

 

 

 

Assez de blablas, voici donc : 

 

 

 

 

Paris sous-terrain

 

 

 

049

 

 

 

 

 

 

MG 0202

 

 

 

 

 

 

MG 0119

      Les catacombes, que j'ai ENFIN visitées !

 

 

 

 

 

MG 0128

 

 

 

 

 

 

Paris et ses ponts 

 

 

 

085

      Pont Alexandre III, mon préféré

 

 

 

 

 

113

Chérubins : détail du pont

 

 

 

 

 

 

250

      Pont des Arts

 

 

 

 

 

227

      Pont Neuf vu du Pont au Change

 

 

 

 

 

MG 0581

Pont de la Tournelle    

 

 

 

 

 

MG 0559

Reflet de la statue Sainte Geneviève du Pont de la Tournelle    

 

 

 

 

 

 

Balade à Paris

 

 

 

154

      Lors de mon 2ème cours de photo sur le temps de pose

 

 

 

 

 

MG 0576

      L'île Saint Louis, ce week-end !

 

 

 

 

 

 

Paris et ses classiques

 

 

 

 

039

Palais royal    

 

 

 

 

 

042

 

 

 

 

 

 

068

      Arènes de Lutèce

 

 

 

 

 

MG 7027 2

      Si si, j'te jure, je l'ai bien prise à Paris celle-ci !

 

 

 

 

 

168

      Tiens, tu vois que c'est bien à Paris ! Vu à travers les moulures du Pont Mirabeau

 

 

 

 

 

202

      Arc de Triomphe de la Place de l'Etoile

 

 

 

 

 

279

      Pyramide du Louvre

 

 

 

 

 

MG 7047

Cimetière du Père Lachaise    

 

 

 

 

 

133

      Ai-je besoin de légender ?

 

 

 

 

 

323

      Eglise Saint Pierre de Montmartre

 

 

 

 

 

342

      Escaliers de Montmartre

 

 

 

 

 

298

      Basilique du Sacré Coeur

 

 

 

 

 

MG 0583

Et pour finir : Notre Dame de Paris

 

 

 

 

 

C'était ma participation au "lundi parmi tant d'autres" chez  Zaza

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 19:50

 

 

 

Bah tu vas en bouffer !

 

 

 

 

Si t’es en train de manger, je viens sûrement de te couper l’appétit. Je sais, c’est moche.

 

 

 

 

En même temps, si tu savais ce que j’ai reçu hier dans ma boîte mail tu comprendrais.

 

 

 

 

Bon alors, je sais, on ne parle que de ça : l’épidémie de gastro vient d’arriver en France et elle fait chier tout le monde. Littéralement.

 

 

 

 

D’ailleurs, c’est le moment d’acquérir des actions chez Lotus.

 

 

 

 

Mais quand même, de là à nous proposer des repas spécial gastro, il n’y a qu’un pas. Quoi tu n’as pas encore eu la gastro ? Tu la veux, eh bien, viens manger dans notre resto !

 

 

 

 

Avec leur manie de tout abréger aussi de nos jours, c’est la merde (tu noteras quand même la superbe métaphore coulée filée tout au long de cet article), on confond tout.

 

 

 

 

Tu vois pas vraiment de quoi je veux parler là, hein ? Tiens regarde :

 

 


 

 

Capture-d-ecran-2012-01-05-a-18.53.58.jpg

 

Désolée, je suis nulle à chier pour les retouches…

 

 

 

 

 

Et sur l’image de droite, tu peux voir le résultat après seulement 5 sessions. Waouh magique. Comment ça, c’est autre chose. Ah oui pardon. Je croyais que…

 

 

 

 

Je sais, je sais, c’est pas tout à fait de la gastro dont ils parlent. Moui bon. M’enfin, ils te proposent quand même un repas gastro. C’est bien écrit noir sur blanc, j’invente pas. Et pour pas cher en plus !

 

 

 

 

S’ils sont pas mignons tout plein chez Group*n quand même.  T’as vu, ils chouchoutent le client. Potentiel, attention. C’est pas pareil. Nan parce que je pense que je vais pas commander. Je fais déjà une indigestion à cause de leur diarrhée d’emails chaque jour : ils te pourrissent ta boîte, c'est la chiasse. Et j’ai pas spécialement envie de payer pour une gastro, même en promo. 

 

 

 

 

Dommage que je l'aie supprimé, la semaine dernière, j'avais un email qui me proposait un week-end gastro à prix réduit. Une cure complète pour un week-end, comment se retenir ne pas résister ?

 

 

 

 

Bon faut que je te laisse, il y a le four qui sonne, j’ai un cake à démouler !  

 

 

 

 

Et toi, tu l’as eu cette année ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 12:00

 

 

 

 


Tu te rappelles de cet article 
qui nous relatait le portrait-robot de la femme parfaite et paru sur yahoo news il y a un peu plus d’un mois ?
                    
 
Colinette , elle s’est même prise pour la femme parfaite suite à ça !
 
 
Avec Colinette justement, on s’est demandé ce que ça pourrait donner si on faisait à notre tour le portrait de l’homme parfait.
 
 
Nan parce que merde, hein quoi, faut pas déconner, nous aussi on a le droit d’être exigeantes !
 
 
Alors, comme on est bien gentilles, bah on va te faire profiter à toi aussi de la recette qu’on a concoctée pour l’homme parfait (enfin ce à quoi il ressemble) (nan parce que la recette pour le trouver après, c’est une autre histoire…)

monsieur parfait
 
 
Attention, accroche-toi à tes baskets, ça va dépoter !
 
 
 
1 / Il est charmant
 
Ne nous voilons pas  face : l'homme parfait est agréable à regarder. Le physique ça compte. Tu saurais coucher avec un mec que tu as du mal à regarder ? Je ne parle pas d'une beauté évidente mais de ce petit charme qui ne laisse pas ta culotte intacte. 
Donc c'est pas forcément un beau gosse (rien de plus ennuyeux qu'un mec zéro défaut physiquement), mais il a ce petit truc en plus. Tu sais, cette petite fossette sur la joue, ce grain de beauté ou encore ce sourire ravageur.   
 
 
 
 
2 /  Il a beaucoup d'humour
 
Vache qui rit... à moitié dans son lit ! Alors adieu les dépressifs, les connectés H24 avec le boulot... On veut de la boutade, de la vanne facile, faites-nous rire, bordel !
Et puis surtout, surtout, il doit comprendre ton humour aussi. Un mec qui prend tout au premier degré, c'est pas la peine !  
 
 
 
 
3/  Il a de la confiance en soi  
 
Rien de pire qu'un mec qui doute sans cesse de lui ! Et qu'on doit réconforter comme un agneau.
Mais pas trop non plus... Rien de plus pénible que d'être avec un mec arrogant et trop sûr de lui.   
 
 
 
 
4/  Il est open
 
Culture, passions, autrui... On veut un mec qui s'intéresse, qui sorte un peu de sa bulle ! 
Et quand on dit qu’il s'intéresse un peu, c'est pas seulement au foot, aux jeux vidéo et aux motos !  
 
 
 
 
5/ Il a des couilles
  
Bon, ça généralement, il n'y a pas trop de problèmes sur le point physique. Mais il faut surtout un mec qui en veut (des couilles ?), qui a la niaque, qui initiative à lui seul, qui peut te surprendre en te proposant un kend-wee à Dunkerque, qui assume pleinement ses opinions, qui peut te défendre, te protéger... Un mec qui sache prendre ton parti même devant ses potes.
Mais point trop n'en faut. Un mec trop plein de testostérone prêt à sauter à la gorge du moindre pauvre type qui a le malheur de te couper la route en voiture ou de te regarder un peu de travers, je dis NON !  
 
 
 
 
6/  Il a quelques muscles
 
Non aux bodybuildés mais pourquoi pas quelques carrés de chocolat esquissés et des biscottos un peu marqués. En fait, s'il pouvait faire un peu de sport, ce serait cool ! 
Il faut qu'on puisse faire le tour de sa taille lorsqu'on le sert dans ses bras, mais non aux gringalets qu'à l'inverse t'aurais l'impression de casser !  
 
 
 
 
7- Il n'est pas mou
 
Rien de pire qu'un mec qui se traîne, qui passe son temps à glander, à se hisser sur le canapé avec un kebab dans la main droite et une manette de jeu dans l'autre. Rien de pire qu'un mec  où, quand tu lui demandes où il veut aller, il te dit "zeeeee c passsss !"
 Il sait prendre des initiatives et il partage les tâches domestiques avec toi. J'ai bien dit il partage et non pas il t'aide. Grosse, grosse nuance !   
 
 
 
 
8- D'ailleurs l'homme parfait n'aime ni le foot, ni les jeux vidéos (ni les kebabs)
 
A-t-on besoin de dire pourquoi ? 
Par contre il aime le cinéma (et pas seulement Bruce Lee), la musique (et pas seulement la techno), sortir (et pas seulement aller au match de foot ou au bar)  
 
 
 
 
9/ Son deuxième prénom serait Mr Propre
 
Rowenta et Paic seraient ses idoles. Entre passer l'aspirateur ou un combat assiette/brosse vaisselle, l'homme parfait a souvent du mal à choisir.
Sans compter qu'il ne laisse pas traîner ses chaussettes sales partout dans l'appart, que d'ailleurs il sait s'essuyer les pieds avant de rentrer, qu'il ne laisse pas traîner ses poils dans le lavabo (ça marche aussi pour le dentifrice), etc... (la liste peut être longue)  
 
 
 
 
10/ Il est un minimum sensible et affectueux
 
Pas juste une brute épaisse qui te balance des gros mots à tout bout de champs (oui c'est moi qui dit ça), qui rote, qui pète, qui crache et ne sait pas te prendre dans ses bras ! 
Mais sensible ne signifie pas chiffe-molle pour autant, ok ? Parce que les keums qui  s'émeuvent devant une croûte, qui pleurent au cinoche à chaque fois et qui se cachent derrière toi quand ils croisent un tatoué, non merci !

 
 
 

11/ Il n'est pas trop plan-plan et sait encore te surprendre
 
Que la routine s'installe d'accord, mais il doit savoir garder une part d'inattendu et continuer à te faire rêver. Même avec des choses toutes simples : aller chercher des croissants le dimanche matin, te laisser un petit mot doux dans la boîte au lettre ou sur ton bureau pour quand tu rentreras, etc.  
Et nous faire rêver ne veut pas dire nous payer un soin en institut pendant qu'ils s'organisent une soirée foot entre potes, tu vois ?
 
 
 
 
12/ C'est Colin Farrell pour Colinette  
 
Avec un petit look négligé/contrôlé, un regard d'agneau, ses bras si avenants... je ferais bien une petite démo de Zumba à Colin.
 
 
 ... et Ian Somerhalder pour Gaëlle

Sa barbe de 2/3 jours, son regard à tomber par terre, son sourire en coin à te détremper la petite culotte, ses cheveux un peu en bataille, son air faussement angélique mais à qui on donnerait bien le bon dieu sans confession ! 

ian-somerhalder-photograph.jpg
 
 
  
 
Mais qui dit homme parfait ne dit pas «homme idéal » parce que quand même on se ferait un peu chier avec un homme zéro défaut, tu crois pas ?
 
 
 
Et toi, il ressemble à quoi ton homme parfait ?
 
 
 
PS : le week-end surprise à Dunkerque, c’est l’idée de Colinette ! Loulou, si tu passes par là, Bruxelles, Rome ou Séville, ça me paraît un peu plus exotique… 

EDIT du 11 février 2014

J'étais loin de penser que plus de deux ans plus tard, cet article co-écrit pour la déconne avec une autre blogueuse déchaînerait autant les passions ! Que tant de personnes déverseraient leur hargne et même parfois leur haine, ici ou ailleurs. Bah oui, je sais d'où vous venez les gars (oh putain, la morue, elle sait se servir d'un ordinateur !). 

Si certains ont bien compris qu'il s'agissait d'une vanne, d'autres en revanche n'ont vraiment rien capté. Je sais pas, ils ont dû se sentir directement visés dans leur virilité, ou quelque chose comme ça. En tout cas, c'est sûr, pour correspondre au criètere n°2, y a encore un peu de chemin ! 

La plupart n'a tout simplement pas pris le temps de lire d'un bout à l'autre l'article avant de balancer tous ces commentaires fort sympatoches à mon égard. Et j'ai failli me vexer même, dis donc et me jeter goulument sur un pot de Nutella.

Nan parce que vous êtes allés chercher où que c'était le genre de mec que je recherchais ? J'ai écris ça où très exactement ? Si vous aviez fait des recherches un peu plus approfondies (c'est trop demandé peut-être ?), vous auriez vu que mon âme soeur, je l'ai déjà trouvée et que j'en parle ici. Il est certes pas parfait (et c'est très bien comme ça car, comme je le dis dans cet article, mais apparemment t'as pas lu jusqu'au bout, l'homme zéro défaut doit être emmerdant à mourir), mais il est parfait pour moi. 

Et pour conclure, je me justifierai pas sur ce que j'écris. C'est de l'humour. On aime ou on aime pas. Si ça vous plaît pas ce que je raconte ici, je vous force pas à rester. Vous pouvez repartir tranquillement d'où vous venez, je vous retiens pas.

Et pour toi ou toi, qui as même pris le temps de m'insulter ici ou sur ton forum, en d'autres termes, et en toute courtoisie, je te répondrai que tu peux gentiment aller te faire foutre !
 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 07:30

 

 

 

 Résolutions

 

 

 

 

 

C’est la tradition, à chaque début d’année de prendre des résolutions, qu’on ne tiendra jamais tiendra 15 jours environ, si tout va bien. 

 

 

 

Je vais donc te présenter toutes les bonnes résolutions que j’aurais pu prendre pour l’année 2012 :

 

 

 

 

J’aurais pu décider d’arrêter de fumer. Surtout que j’ai vachement augmenté ces derniers temps : je suis passée d’environ 1 cigarette par jour à presque trois. Présenté comme ça, je sais que t’es mort de rire derrière ton écran (surtout si toi même tu es fumeur) en te disant, mais quelle branleuse celle-là, c’est rien ça. Mais comme tout est relatif, si on voit ça de ma perspective, j’ai quand même quasiment triplé ma consommation de nicotine, c’est énooooormeuh ! Et en même temps, je suis d’accord avec toi, c’est pas beaucoup non plus. Donc, je pourrais arrêter. Sauf que j’ai pas envie. Cette petite cigarette (ou ces deux, ou ces trois), je les apprécie. Je suis pas accro et je peux m’en passer si vraiment j’ai pas le choix, mais je veux pas et sans volonté, ça sert à rien d’essayer. Nah !

 

 

 

 

 

 

J’aurais pu décider de me lancer dans un régime alimentaire équilibré afin d’éliminer mes gros bourrelets ces quelques kilos pris pendant les fêtes. Je ne me donne que peu de temps avant qu’on ne me redemande si je suis enceinte. Donc par mesure préventive, je le redis ici (et je le dirai qu’une seule fois, hein), NON je suis pas enceinte, BORDEL ! Tous les mois de janvier je suis comme ça ! Une petite cure salade verte / blanc de poulet / yaourt à 0% ne me ferait certainement pas de mal. Sauf que, non contente de pas aimer la salade verte, il me reste encore des tonnes et des tonnes de chocolats, bonbons, bouteilles de vin, bûches, foie gras et autres gâteaux à finir. Et tu comprends, je voudrais quand même pas jeter tout ça à la poubelle. J’aime pas gâcher.

 

 

 

 

 

 

J’aurais pu décider de me mettre à faire du sport. Ce serait pas du luxe pour compenser le régime que je ne ferais pas. Bon en fait, j’ai essayé, va voir par ici ou , mais vraiment, vraiment le sport et moi, ça colle pas. Les seuls trucs qui passent à la rigueur, c’est la danse (que j’ai pratiquée pendant environ 15 ans) et le vélo (mais faut pas que ça grimpe trop non plus quand même, hein !). Justement, maintenant que j’ai eu un beau vélo pour Noël, j’ai plus d’excuse, je suis obligée d’y aller. Sauf que j’sais pas si t’as remarqué, mais ça y est, on est bel et bien rentrés dans l’hiver. Les températures qui avoisinent le 0°C me donnent juste envie d’hiberner et de ne ressortir mon nez dehors que vers mars/avril. Alors avoir des cuisses et des fesses en béton, pourquoi pas, mais pas au point de me geler les miches et sacrifier au passage mes bouts de doigts et mes orteils qui ne résisteront pas ! On verra donc ça au printemps quand les beaux jours reviendront.

 

 

 

 

 

J’aurais pu décider d’arrêter de jurer. Nan, pas dans le sens arrêter de faire des promesses. En général, j’en fais pas. Voilà. Puis même quand j’en fais, je crache pas, je jure pas, puis croix de bois, croix de fer, j’irais en enfer quoiqu’il arrive même sans mentir. Nan, bordel de merde, si t’as pas compris, je parlais des gros mots, putain, quoi ! Alors oui, je pourrais me calmer un peu sur les jurons (surtout que dans la "vraie" vie je jure pas tant que ça) (sauf putain que j’utilise beaucoup) (mais à ce stade, c’est plus un gros mot, c’est de la ponctuation). Sauf que, sans déconner ce serait quand même un peu dommage si j’arrêtais de placer un « bite », « couilles », « connard » de temps en temps. Merde quoi, avoue ça te manquerait même un peu !

 

 

 

 

 

 

J’aurais pu décider de me mettre enfin à passer le permis moto ou à aller sauter en parachute. Deux choses que j’ai dit toute ma vie que je ferais… un jour. Je suis pas spécialement une grande fan des sensations fortes, mais j’aime bien la moto derrière Loulou, même si parfois c’est assez frustrant de n’être QUE passagère et j’adore voler alors le saut en parachute est fait pour moi ! Sauf que, en plus de coûter la peau des fesses (et pourtant en ce moment, j’en aurais à revendre) (rapport aux 15 jours que je viens de passer à m’empiffrer) (sans faire de sport, tu l’auras bien compris), bah finalement, je suis pas si couillue que je pensais l’être, pis me jeter à l’eau pour le permis moto (ou dans le vide en l’occurrence pour le saut en parachute), je suis pas sûre d’avoir le cran de le faire. Et plus le temps passe, plus je deviens une lavette cogite et ça me refroidit. Puis bon, c’est un peu du sport aussi, ces deux disciplines en fin de compte, non ?!

 

 

 

 

 

 

Alors, cette fois, pour la nouvelle année, j’ai décidé de prendre la seule bonne résolution que je suis capable de tenir. Si si, je t’assures c’est vrai, y en a une.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai décidé :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... (un peu de suspense quand même !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De ne pas prendre de bonne résolution pour l’année 2012 !

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu vois, franchement, je devrais pouvoir y arriver !

 

 

 

 

 

 

 

 

Et je vous souhaite à tous et toutes

une très bonne année 2012 !

 

 

 

 

 

 

 

 

Et toi, c’est quoi tes bonnes résolutions pour la nouvelle année ?

 

 

 

 

C’était ma participation au « lundi parmi tant d’autres » chez Zaza !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 12:50

 

 

 

Là tu te demandes pourquoi ce titre, hein ? (alors qu’à la base je voulais intituler cet article « et si… ») (mais bon, ça claquait un peu moins pour le dernier article) (de l’année hein, je reviens en 2012 !) Bah va falloir lire, tu comprendras !

 

 

 

Je voulais terminer l'année par une rétrospective en chiffres sur mon blog, mais on en voit fleurir un peu partout et la mienne n'aurait vraiment rien d'original puisqu'à part "1 blog" "2 beaux voyages", je n'aurais pas eu grand chose d'autre à rajouter pour 2011…

 

 

 

C'est là que le tag de Ragnagna tombe à pic, il va sauver mon dernier article ! Bah oui tiens, on va finir sur un portrait chinois. Et pourquoi pas ! Et même, je vais essayer de te faire une rétrospective du blog à travers ce portrait chinois (mais sois un peu indulgent quand même, c’est pas un exercice aisé).

 

 

C’est parti !

 

 

 

Si j'étais un personnage historique…

 

Jeanne Moreau. On me souffle à l'oreillette que c'est PAS encore un personnage historique. Merde. Bon bah alors... je dirais Léonard de Vinci à cause de ça . 

 

 

 

Si j'étais une photo…

 

J’aime beaucoup celle que j’avais choisi pour cet article, qui me fait vraiment sourire, mais si je devais ne choisir qu’une photo, je serais celle-ci :

 

 

Gaelle---Louvres.JPG

 

 

Photo présentée pour le premier concours photo auquel j'ai participé. 

 

 

 

 

Si j’étais une couleur qui irait avec tout en beauté et en mode…

 

Bon, je suis pas une spécialiste mode, y a qu’à voir comment je m’habille pour le travail. Je suis loin d’être une spécialiste beauté aussi, toutefois j’adoooooore la couleur de mon fard à paupière (ombre contraste duo misty-soft de Chanel) qui va, je trouve, avec presque tout :

 

 

 

_MG_0531.jpg

 

 

Et sinon, une couleur dont je parle dans mon blog, et ça ne fait pas de mal d’en reparler de temps en temps, le rose .

 

 

 

 

Si j’étais un achat compulsif…

 

Sans hésitation aucune, je serais une paire de chaussures, tiens pour te donner une idée , c’est par

 

 

 

 

Si j’étais une gourmandise…

 

Je serais surtout pas un plat de la cantine !


Je serais un gâteau au yaourt ou sinon une forêt noire, ma pâtisserie préférée. D’ailleurs un grand merci à Ragnagna et son Chti grâce à qui je vais pouvoir en refaire !

 

 

 

 

Si j’étais un film…

 

L’un des seuls films dont j’ai parlé dans mon blog, c’est Drive , mais à part la BO que j’adore, je ne serais pas ce film. Je pourrais aussi te choisir un des classiques que j’aime beaucoup, mais il y en a tellement que j’aurais du mal à n’en citer qu’un.

 

 

Si j’étais un film, je serais donc Dirty Dancing, que j’ai vu et revu et re-revu etc. (c’est bon, tu captes le titre de l’article maintenant ?)

 

 

 

 

Si j’étais une dernière chose à faire…

 

Tout comme Ragnagna, j’aurais pu choisir d’être un petit pipi. Car ça me correspond bien. Surtout le petit pipi avant de sortir.

 

 

Je n’ai rien dans mon blog pour illustrer une dernière chose, mais si je devais choisir d’être une dernière chose à faire en 2011, je serais les derniers préparatifs du réveillon de ce soir. On le fait chez nous et on aurait du tout préparer cet après-midi…

 

 

Sauf que Loulou que j’avais envoyé acheter un poulet vient de rentrer bredouille du marché en m’annonçant tout joyeusement que ce seront nos invités qui vont nous ramener ce soir un poulet de presque 3 kilos qui mettra plus de 2h30 à cuire (et encore s’il est bien décongelé quand il arrivera). Pour le « on prépare tout bien en avance », on repassera…

 

 

Ma dernière chose à faire sera donc de m’occuper de cette satanée volaille et de nos invités en même temps (non je te rassure, eux j’ai pas l’intention de les faire passer au four) (ni à la casserole d’ailleurs).

 

 

Et ça doit être mon côté Monk, mais quand on veut avoir tout prévu pour avoir le minimum à faire et pouvoir profiter un max de ses invités, un imprévu pareil (pour moi qui suis généralement assez organisée), ça me stresse complètement !

 

 

 

 

Si j’étais un vêtement…

 

Rien ne vaut un bon vieux jean hyper confortable, mais je serais des chaussettes , rien de tel pour remonter le moral ou une écharpe .

 

 

 

 

Si j’étais une chanson…

 

Impossible de ne choisir qu’une chanson !

 

 

Je serais donc « the show must go on » de Queen en référence à mon article sur Shabadabada. J’ai bien dit « on » et pas « home » .

 

 

Tout à fait approprié en cette fin d’année puisqu’effectivement, le show continue sur Something About Gaëlle en 2012 !

 

 

 

 

Si j’étais une paire de chaussures…

 

Parmi toutes les paires achetées ce jour-là , je serais celle-ci :

 

 

 

_MG_0534.jpg


 

Hyper confortables, passe-partout, elles vont avec presque tout (jean ou robe), je les aime d’amour !

 

 

 

 

 

 

 

Bon, comme ce tag a l’air d’avoir déjà fait trois où quatre fois le tour de la blogo et que je ne me rappelle plus bien qui l’a déjà fait où pas, je vais tagguer Colinette, Pompon et Cacahuète, Onee-Chan et Blablas de Nana (et je suis désolée si vous l’avez déjà fait les filles, toutes mes excuses…). Puis si tu l’as pas fait mais que tu en as envie, fais-toi plaiz’, je t’en prie !

 

 

 

 

 

 

Je vous souhaite à tous et à toutes un très bon réveillon

et je vous donne rendez-vous l’année prochaine !

 


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 21:53

 

 

 

 

Enfin plutôt la nuit. Mais tout va bien, ne t’inquiète pas, la preuve, je suis toujours là.

 

 

Cette nuit-là, je dormais à poings fermés. Et je rêvais. Si tu ne sais pas déjà que mes rêves sont parfois (un peu) barrés, va faire un tour ici ou .

 

 

Cette nuit, enfin ce jour-là (je sais que je te perds un peu là, mais dans mon rêve, c’était la journée), je me trouvais en Israël chez un pote. Mais pas n’importe où en Israël : en Israël du Nord. Je sais, toi non plus, comme ça, ça te parle pas. Du coup, mon ami était en train de m’expliquer comment l’Israël du Nord était la partie la plus dangereuse du pays que ça craignait beaucoup et qu’il fallait faire attention et que…

 

 

D’un seul coup une bombe a explosé. LE choc. Le gros choc. Tellement le choc que je me suis réveillée en sursaut. Et je savais, par cette sensation bizarre que tu ressens quand un phénomène qui se produit dans la « vraie vie » se retrouve dans ton rêve pour te tirer de ton sommeil, que ce bruit venait en fait de l’appartement.

 

 

Ca avait eu lieu dans la salle de bain je suspecte le colonel Moutarde avec le chandelier, j’en étais sûre. J’étais complètement paniquée et en même temps encore un peu dans le coltard (attends, t’imagines un peu le voyage Israël-du-Nord / Paris en moins d’une seconde du à l’explosion d’une bombe, ça te sonne un peu quand même), mais je ne voyais qu’une hypothèse probable qui puisse expliquer ce bruit : des cambrioleurs se trouvaient dans notre appartement.

 

 

Cambrioleur.png

 

 

J’ai attendu un peu pour voir si j’entendais un autre bruit (voir si on entend, c’est un peu fort je sais mais je trouve pas d’autre expression là). Mais rien. Un bruit sourd puis le silence total.

 

 

Alors, j’ai regardé sous la porte de la chambre mais je ne voyais pas de lumière. C’est certain, ils étaient nyctalopes ces cambrioleurs et ils pouvaient se déplacer et voir dans le noir. Peut-être avaient-ils même des lunettes pour la vision infra-rouge. Après tout, ils avaient bien réussi à faire sauter la porte blindée de l’entrée sans faire aucun bruit, ils devaient bien avoir du matériel de pointe.

 

 

Par contre, ils ont fait du boucan dans la salle de bain, alors ils devaient bien être un peu maladroits aussi.

 

 

Mais armés, sûrement armés. Forcément armés. J’en avais le cœur qui battait la chamade de toutes ces émotions et j’avais tellement peur que j’ai réveillé Loulou. Il était un peu sonné lui aussi, mais il ne croyait pas à toutes ces histoires de cambrioleurs (naïf, va) et m’a demandé de me rendormir, s’il te plaît, c’est dans ta tête qu’il y a du bruit.

 

 

Je voulais en avoir le cœur net alors, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis levée pour aller voir envoyé Loulou inspecter la salle de bain.

 

 

J’avais bien raison. Il y avait bien eu un bruit sourd. Mais il n’y avait pas de cambrioleurs. La coupable de ce bruit, c’est elle :

 

 

 

 

 


 

Police-municipale-0529_2.jpg

Saloooope !!!


 

 


Elle a décidé de se jeter toute seule dans la baignoire.

 

 

 


On n’a jamais vraiment eu le fin mot de l’histoire, mais on soupçonne fortement que ce ne soit encore un coup de Berthe… 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article

Présentation

  • : Something about Gaëlle
  • Something about Gaëlle
  • : Jeune provinciale débarquée à Paris, jeune mariée, jeune débutante dans le monde du travail, jeune écrivain talentueuse (mouais peut-être), mais surtout jeune fille comme il y en a tant d'autres, voici enfin mon espace pour déverser mes humeurs, non sans humour
  • Contact

Suis moi là-bas aussi :

 

 facebook-logo     twitter-logo

Suivez-moi sur Hellocoton

bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

Archives

Liens