Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 20:54

 

 

 

 

On se lève ce matin avec de la neige et de la purée de pois. Non pas pour le petit déj’. Beurk. Dehors. La journée commence bien. A ne pas voir à 10 mètres devant moi, tous les progrès en ski de la veille ont été inutiles.

 

 

 

Jour 3 Titre

 

J'ai quand même mis une photo avec du soleil pour la présentation,

histoire qu'en voyant la vignette, t'aies quand même envie de venir lire

 

 

 

 

Jour 3 brouillard 1

 

En vrai, tu vois (ou pas), ça ressemble plutôt à ça en sortant du chalet

Et oui, à droite sur la photo, c'est bien moi (adieu mon anonymat...)

 

 

 

En bas de la bleue quotidienne (aka bleue du chalet), je m’apprête à m’élancer pour aller choper le moniteur de ski très sexy télésiège. La veille j’ai trop freiné et les bosses situées entre la piste et le télésiège m’ont tellement ralentie que j’ai dû terminer en poussant sur les bâtons. En bonne feignasse que je suis, j’aime pas ça. Aujourd’hui, je décide donc de prendre de l’élan pour arriver à ski jusqu’au bout.

 

 

J’arrive vite. J’arrive très vite. J’arrive trop vite… 1ère bosse, je décolle, je perds l’équilibre, je pars à gauche, me rattrape comme je peux vers la droite, fais tout mon possible pour me remettre sur le chemin, sans arriver pour autant à freiner à cause des bosses qui s’enchaînent sous mes skis. Je manque d’atterrir sur le bord du chemin, je frôle d’un ski les cailloux et la terre, mais termine sur mes skis et arrive au télésiège sans pousser. Pfiouuuuuu !

 

 

Le pote derrière moi est mort de rire mais… c’est l’un des seuls qui n’a pas de caméra vidéo. Ouf, l’honneur est (presque) sauf.

 

 

 

Jour 3 brouillard 2

 

Voilà la bleue du chalet vue du télésiège

A droite, si tu plisses bien les yeux, tu peux voir notre chalet

 

 

 

On monte plus haut sur les pistes en espérant qu’on passera au-dessus des nuages. C’est raté. Mais la purée de pois s’atténue un peu au court de la journée.

 

 

L’après-midi, on change encore de domaine et on découvre de nouvelles pistes. Enfin, « je » découvre de nouvelles pistes que mon niveau plus qu’imparfait jusque là m’empêchait de prendre (non pas qu’il soit parfait maintenant, mais…). Ce qui est agréable justement, c’est que maintenant, on peut skier à peu près tous ensemble.

 

 

Il neige toujours un peu, ça fouette le visage. Et il fait toujours aussi gris mais le brouillard est moins épais. On apprécie plus ces pistes nouvelles (pour moi, toujours) et très sympa et je me ragaillardis au point de vouloir faire un petit bout de rouge. Oui oui, un petit bout de rouge. Tu lis bien. De la rouge. Mais un petit bout seulement aussi.

 

 

J’ai même poussé le courage jusqu’à faire un peu de hors piste à côté de la rouge. Bon, la vérité, c’est qu’hors de la piste, il y avait plus de poudreuse et que ça m’aidait à ralentir quand je prenais trop de vitesse !

 

 

Ces pistes étant vraiment sympa, on décide de les descendre un deuxième fois. Puis une troisième. Y avait juste un « petit » tire-fesses en bas de la bleue et de la rouge. On me prévient qu’il est un peu raide, mais que bon, si je m’accroche bien ça devrait aller. Moi qui suis tombée la veille sur un tire-fesses d’apprentissage, on va voir…

 

 

Dans l’ordre de passage sur le tire-fesses, pour me rassurer, on met un expert, une débutante, un expert, une débutante, etc. Heureusement que je n’ai pas lu avant de monter la première fois l’inscription « attention, téléski difficile » ni « pente >60% », sinon je ne serais probablement pas montée.

 

 

Au moment où arrive mon tour, Loulou me crie : fais gaffe au départ, il part vraiment vite. Il a effectivement à peine terminé sa phrase et j’ai juste le temps d’attraper la perche, qu’un à-coup très brusque et soudain m’a tirée violemment dans la pente. Tellement brutalement que j’ai mis la perche à l’envers. J’essaie de réajuster la perche et bim ! Deuxième à-coup.

 

 

OK, dans ce cas, je vais juste m’agripper de toutes mes forces à la perche en priant pour ne pas lâcher jusqu’en haut. J’aime pourtant bien le tire-fesses d’habitude, mais celui-ci est bien raidasse. Encore plus que Loulou quand je mets des dessous affriolants. C’était juste le temps de faire connaissance lui et moi, car ça se passera nettement mieux les fois suivantes. Pour Loulou, qui pourtant avait bien pris soin de m’avertir, je ne peux pas en dire autant…

 

 

 

Jour 3 groupe

 

Loulou s'essaie à la photo de groupe et on peut pas dire que ce soit une réussite 

derrière tu peux apercevoir le tire-fesses en question sur la gauche. 

Donc voilà, la Go Pro sur le casque, t'as l'air d'un télétubbies toute la journée

et le soir en regardant les photos, ça donne ça. 


 

 

N’étant pas trop sûres du temps qu’on mettrait à redescendre au chalet avec les deux débutantes (dont je fais partie), on s’est mis en route un peu vite. Tellement vite qu’on était laaaaaarge ! Ca nous a même laissé le temps de reprendre les télésièges pour remonter sur un autre domaine, c’est dire.

 

 

 

Arrivés congelés en haut et avec des doigts en moins, on regardait les garçons faire les andouilles sur les bosses. Et puis, on s’est dit que ça pourrait être marrant de tester aussi. T’as vu un peu, comme je change du tout au tout : courageuse et presque même téméraire ! Y a du progrès. Qui sait, un jour, soyons fous, je descendrais peut-être même une rouge en entier !

 

 

 

*

 

 

Je vais t’épargner toute la logistique du soir, une fois tous rentrés au chalet, mais entre les courses, les douches, le matériel qui ne va pas et qu’il faut retourner changer au magasin, les repas à préparer, l’apéro, etc., à 7 dans un chalet, ça demande un minimum d’organisation.

 

 

 

Ce soir-là, ils sont 4 à retourner en ville pour les courses, l’échange de matériel et la location de l’appareil à raclette pour le dîner. On reste à 3 au chalet. On papote. On charge les photos sur les PC. On prend notre douche. On prépare l’apéro, mais on les attend pour commencer. On fait des jeux en attendant. Quand soudain… le téléphone sonne.

 

 

Loulou décroche et je l’entends dire : « Hein ? Vous êtes bloqués ? Mais vous êtes bloqués où ? ». La panique on va pas pouvoir manger de raclette ce soir. Et ça va très vite dans ma tête. Je les imagine alors tous les 4 bloqués par la neige, morts de froid, abandonnant la voiture pour rentrer à pied au chalet avec les provisions et la matériel. Loulou dit que je psychote trop et qu'il faut que j'arrête de regarder le téléfilm de l'après-midi sur M6

 

 

 

Finalement, c’est pas si grave. Il a tellement neigé que la voiture n’a pas voulu remonter jusqu’au chalet. Ils ont été obligés de s’arrêter pour chaîner les pneus, mais sont arrivés sains et sauf une vingtaine de minutes plus tard.

 

 

*

 

 

 

Jour 3 Conclu 

 


On se prend à espérer que le brouillard se lève et qu’il fera beau le lendemain matin. Mais pour toi, il va falloir patienter jusqu’à la semaine prochaine pour connaître la suite. Muahaha. Moi sadique ? Jamais…

 

 

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gaëlle
commenter cet article

commentaires

http://les-tables-de-fabymary.overFabymary POPPINS 27/02/2014 14:37

mais je suis admirative, tu fais de sacrés progrès et ton (schtroumpf) heu Loulou, doit être fier, bisous à la suite alors.

Gaëlle 27/02/2014 22:08



Quelques progrès ! J'en aurais fait plus je pense si j'avais mieux vu où j'allais ! 


Fier, je sais pas, mais il était content qu'on puisse aller skier ensemble tous les jours :)


La suite la semaine prochaine ! Bisous à toi



la chauve-souris 27/02/2014 08:42

oh le brouillard c'est la galère! on en a eu plein l'année dernière, l'enfer! et les tires-fesses, moi j'aime pas ça, heureusement aux arcs il n'y en a quasi pas donc je n'en prends plus :-).
aaaah la logistique! on est que 4 (et on a 2 salles de bain et une toilette séparée en plus, la grande classe) donc on est bien rôdé et on fait les courses à pieds.
vivement la semaine prochaine pour connaître la suite, ça me donne un avant goût de mes vacances à moi ;-)

Gaëlle 27/02/2014 22:07



Le brouillard, oui c'est chiant, et encore, là c'était pas grand chose, je voudrais pas spoiler, mais attends la suite, on a eu une journée terrible ! 


A 4, ça doit être un peu plus facile. Mais à 7 ou 8 aussi en fait, suffit juste d'être bien organisés !


Merci, contente que ça te plaise :) La suite bientôt !



Présentation

  • : Something about Gaëlle
  • Something about Gaëlle
  • : Jeune provinciale débarquée à Paris, jeune mariée, jeune débutante dans le monde du travail, jeune écrivain talentueuse (mouais peut-être), mais surtout jeune fille comme il y en a tant d'autres, voici enfin mon espace pour déverser mes humeurs, non sans humour
  • Contact

Suis moi là-bas aussi :

 

 facebook-logo     twitter-logo

Suivez-moi sur Hellocoton

bonial – catalogues, promos en ligne sans papier

Archives

Liens